Jean-Marie Le Pen veut faire annuler par la justice la consultation postale en cours au FN

Publié à 19h11, le 03 juillet 2015 , Modifié à 19h11, le 03 juillet 2015

 Jean-Marie Le Pen veut faire annuler par la justice la consultation postale en cours au FN
© PHILIPPE HUGUEN / AFP

CONTRE-ATTAQUE – Quand on l’attaque, Jean-Marie Le Pen contre-attaque. Après la décision du Tribunal de grande instance de Nanterre annulant sa suspension du Front national, Jean-Marie Le Pen s’en prend désormais au "congrès postal" en cours au FN qui doit déterminer si le fondateur du parti frontiste va perdre son statut de président d’honneur.

Ainsi a-t-il décidé de contester en justice "la légitimité" de la consultation postale en cours au Front national et destinée à rénover les statuts du parti d'extrême droite, a-t-il déclaré à l'AFP confirmant une information du JDD.frUne audience en référé se tiendra mardi 7 juillet à 12h30 au TGI de Nanterre, a précisé l'ancien président du FN à l'AFP.

Le tribunal de grande instance de Nanterre avait déclaré jeudi "nulle et de nul effet" la délibération du bureau exécutif du FN du 4 mai par laquelle le parti avait suspendu son cofondateur en tant qu'adhérent. Le FN avait aussitôt annoncé qu'il faisait appel de la décision du TGI de Nanterre. La présidente du Front national, Marine Le Pen, l'a qualifiée vendredi de "péripétie juridique", soulignant que "l'important, c'est le choix politique qui sera fait par les adhérents".

Du rab sur le Lab

PlusPlus