Jérôme Cahuzac quitte le gouvernement, remplacé par Bernard Cazeneuve

Publié à 19h03, le 19 mars 2013 , Modifié à 19h38, le 19 mars 2013

Jérôme Cahuzac quitte le gouvernement, remplacé par Bernard Cazeneuve
Photo MaxPPP

L'Elysée annonce, ce mardi 19 mars, que Jérôme Cahuzac a démissionné de sa fonction de ministre délégué au Budget, alors que le parquet de Paris a ouvert, le même jour, une information judiciaire contre X, notamment pour blanchiment de fraude fiscale, visant le ministre.

François Hollande a accepté cette démission, et procédé, dans la foulée, à un mini-remaniement, deux ministres changeant de portefeuilles.

Dans un court communiqué, diffusé après l'annonce factuelle du remaniement, François Hollande a commenté, en deux lignes, le départ de Jérôme Cahuzac

Je remercie Jérôme CAHUZAC pour l’action qu’il a conduite depuis mai 2012 comme ministre du Budget pour le redressement des comptes de la France. Il l’a fait avec talent et compétence.

Je salue la décision qu’il a prise de remettre sa démission de membre du Gouvernement pour mieux défendre son honneur.

Jérôme Cahuzac sera remplacé par Bernard Cazeneuve, ministre délégué aux Affaires européennes, lui-même remplacé par Thierry Repentin, actuel ministre délégué à l'apprentissage. Aucun remplaçant n'est, pour l'heure, indiqué pour ce portefeuille, rattaché au ministre du Travail, Michel Sapin, qui perd tout ministre délégué. 

Voici l'intégralité du communiqué diffusé par l'Elysée

Le président de la République a mis fin aux fonctions de  M. Jérôme Cahuzac, ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances, chargé du budget, à sa demande.

Sur proposition du Premier ministre, il a nommé M. Bernard CAZENEUVE ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances, chargé du budget.

Sur proposition du Premier ministre, le président de la République a mis fin aux fonctions de M. Thierry REPENTIN, ministre délégué auprès du ministre du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, chargé de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Il a nommé M. Thierry REPENTIN ministre délégué auprès du  ministre des affaires étrangères, chargé des affaires européennes.

 

Dans un communiqué diffusé un peu après 19h30, mardi, Jérôme Cahuzac a répété son innocence :

Par respect pour le bon fonctionnement tant du Gouvernement que de la justice, j’ai décidé de présenter ma démission à Monsieur le président de la République.

Cela ne change rien ni à mon innocence ni au caractère calomniateur des accusations lancées contre moi et c’est à le démontrer que je vais désormais consacrer toute mon énergie. Servir mon pays dans cette période difficile a été un honneur.

Nous avons engagé des réformes courageuses et indispensables. À la place qui sera la mienne je continuerai à soutenir l’action de notre gouvernement. Je tiens à redire toute ma gratitude au président de la République et au Premier ministre pour la confiance et le soutien qui ont été constamment les leurs.

A plusieurs reprises, Jérôme Cahuzac avait nié, à l'Assemblée nationale et dans des médias, la possession d'un compte en Suisse : 

Du rab sur le Lab

PlusPlus