Journée de la solidarité : le Michèle Delaunay-day

Publié à 21h53, le 20 mai 2013 , Modifié à 22h00, le 20 mai 2013

Journée de la solidarité : le Michèle Delaunay-day
(France Télévision)

OPERATION PEDAGOGIE - Ce lundi 20 mai, c'est la journée de solidarité. Créée suite à la canicule de 2003, cette journée de travail non rémunérée permet de faire rentrer dans les caisses de l'Etat 2,4 milliards d'euros, à destination des personnes en perte d'autonomie, âgées ou handicapées.

Et ce lundi, c'est donc aussi le Michèle Delaunay Day. 

Car les tenants et les aboutissants de cette journée sont mal connus. Alors la ministre se lance dans une grande opération d'explication et de pédagogie. Michèle Delaunay, déléguée aux personnes âgées est partout dans les médias et fait le service-après-vente de la journée de solidarité. 

Partout où elle passe, la ministre explique que les 2,4 milliards servent à financer des "mesures très concrètes et utiles". Son entourage indique qu'un des objectifs de la journée et "d'insister sur l'utilisation des fonds". "Cette journée, c'est l'anti-vignette auto, l'argent va aux personnes âgées et handicapées", justifie-t-on. Comprendre : les déviations en direction du budget de la sécurié sociale sont terminées.

Au programme de l'agenda médiatique d'une ministre habituellement peu sous les feux des projecteurs : France 3, iTélé,BFM TV, M6, France Inter, RMC, etc. Le Lab fait un récapitulatif de la grande tournée de Michèle Delaunay pour expliquer combien cette journée est importante.

> RMC, 7h10 

La journée débute face à Jean-Jacques Bourdin, dès 7h10. Et le message est clair et sera répété tout à long de la journée : 

L’argent va en totalité aux personnes âgées. Les 2,4 milliards d’euros issus de cette journée constituent 10% de la caisse nationale de solidarité.

> iTélé, 7h45

Quelques minutes plus tard, Michèle Delaunay s'exprime dans dans matinale d'iTélé. Là aussi, la mission est remplie : l'argent passe par le bon circuit et finance des actions concrètes, martèle la ministre. 

Je le garantis, l'argent va bien en totalité en direction des personnes âgées et des personnes handicapées. Et pour des actions qui comptent.

Assure-t-elle avant d'énumérer les exemples de projets financés grace aux 2,4 milliards d'euros. 

> RFI, 8h20 

La ministre quitte un plateau télé pour rejoindre un studio radio. Celui de RFI et l'interview de la matinale assurée par Frédéric Rivière. Suite de l'opération pédagogie : 

Un aspect réussi de cette mesure c’est qu’elle rapporte 2,4 milliards par an, qui vont et je m’y engage, en direction des personnes âgées et des handicapés.

Pendant la matinée, la ministre visite à partir de 11h l'EHPAD Annie Girardot, à Paris. Avec elle dans cet établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, BFM TV qui fait notamment un direct. 

La ministre est également présente dans des sujets des journaux de RTL, Europe 1 et LCI.

> France Inter, 13h 

A la mi-journée, direction France Inter. Dès la première question, le chiffre est lâché : 2,4 milliards, qui viennent abonder le budget de la CNSA, caisse nationale de solidarité autonomie, et je le confirme, qui sont bien utilisés pour les personnes âgées, et pour les personnes handicapées". 

Dans le cadre de cette interview, la ministre est aussi revenu sur une question sensible. Celle de l'élargissement des cotisations de la journée de solidarité. En effet, artisans et professions libérales ne participent pas à cette journée de solidarité. 

"Pour l'instant ça n'est pas envisagé", glisse la ministre au sujet d'un élargissement. Mais ne cache pas qu'elle est loin d'être opposée à ce que tout le monde contribue à cette journée. 

Je dis à titre personnel que, comme le vieillissement est universel, je ne souffrirai pas complètement que la cotisation soit aussi universelle. Rien n'est décidé, mais la logique fait que ça n'est pas exclu. Je ne peux pas en dire davantage.

> France 3 Aquitaine, 19h

La journée continue en soirée pour la ministre, toujours devant les caméras. Dans sa région d'Aquitaine, Michèle Delaunay accorde un entretien à France 3. Le refrain est bien récité, "la journée de solidarité rapporte 2,4 milliards par an qui vont, et je m'y engage, bien en direction des personnes âgées et des handicapés". 

> M6, le 19h45 

<img src="http://i.imgur.com/qd1C1tS.jpg" alt="" width="100%" />

Même son de cloche sur M6, où Michèle Delaunay continue d'expliquer le pourquoi du comment de cette journée. Une pédagogie qui ne manquera sans doute pas d'être répétée en 2014, quand la journée de solidarité se présentera à nouveau. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus