Jules Bianchi : les politiques réagissent à la disparition du pilote français

Publié à 10h39, le 18 juillet 2015 , Modifié à 11h48, le 18 juillet 2015

Jules Bianchi : les politiques réagissent à la disparition du pilote français
Jules Bianchi © Jorge Guerrero / AFP

Le pilote de Formule 1 Jules Bianchi est décédé vendredi 17 juillet au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Nice, neuf mois après son terrible accident sur le circuit japonais de Suzuka.

Ce samedi matin, les politiques ont réagi à l’annonce de cette disparition et notamment François Hollande qui, dans un message posté sur Twitter, fait part de son émotion. "Le sport français perd avec lui l’un de ses plus grands espoirs", écrit le chef de l'État.

Un communiqué de l'Élysée est envoyé aux rédactions quelques minutes plus tard. Le président ajoute :

 

"

Après un terrible accident au Japon et malgré neuf mois d’un combat acharné, il s’est éteint auprès des siens cette nuit, à l’âge de 25 ans. […] Mes pensées vont à ses parents, sa famille et ses amis. Je leur adresse mes plus sincères condoléances.

"

Au sein du gouvernement, Patrick Kanner et Thierry Braillard, respectivement ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et secrétaire d'État aux Sports, ont également fait part de leur tristesse  : 

De nombreux autres politiques ont réagi à l'annonce du décès du jeune espoir du sport tricolore. À commencer par Christian Estrosi qui, comme Jules Bianchi, porte un amour immodéré aux sports mécaniques.

Lui aussi fan de course automobile, François Fillon a salué le "talent et le courage à l'état pur" de Jules Bianchi.

Élu des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti aussi affiche son soutien à la famille de Jules Bianchi : 

Même du côté du FN, on salue la mémoire du regretté champion, à l'image de Marion Maréchal-Le Pen qui fait part de sa "tristesse" et de son "émotion", ou encore Marie-Christine Arnautu, qui adresse ses "pensées à toute la famille et aux amis de Jules Bianchi".

Cet article est actualisé au fur et à mesure des réactions politiques.

 

 

À LIRE AUSSI SUR EUROPE1.fr 

Jules Bianchi, une vie consacrée au sport automobile

Du rab sur le Lab

PlusPlus