L’ancien ministre de la Santé Jean-François Mattéi considère que la transsexualité est une maladie mentale

Publié à 13h43, le 03 octobre 2013 , Modifié à 13h43, le 03 octobre 2013

L’ancien ministre de la Santé Jean-François Mattéi considère que la transsexualité est une maladie mentale
Jean-François Mattéi en 2001 (Maxppp).

Cela fait maintenant plus de trois ans que la France ne considère plus les transsexuels comme des malades mentaux. Mais certains ont toujours du mal à s’en convaincre.

L’ancien ministre de la Santé de Jacques Chirac Jean-François Mattéi, a estimé, ce 3 octobre sur France Culture, que la transsexualité était "une maladie mentale". Une affirmation tenue lors d’une réflexion sur le cas d’un transsexuel belge euthanasié car non-satisfait des résultats de son opération.

Jean-François Mattéi se montre plus favorable à un suicide qu'à l'euthanasie dans ce cas-là, celui d'une "maladie mentale" à ses yeux. Voilà ce qu’il déclare :

"

Personne ne va condamner un suicidé. Et je pense que, contrairement à la position ecclésiale qui consiste à dire que le suicide n’est pas conforme, je pense que celui qui se suicide mérite au contraire toute notre attention, tout notre respect, et notre compassion.

Mais, de là à l’euthanasie, qui irait vers les malades mentaux, puisque c’est une maladie mentale en l’occurrence, ce changement de sexe raté, le fait qu’on n’est pas à l’aise dans un corps, ni dans l’un ni dans l’autre ... bon, attendez.

L’euthanasie pour les malades mentaux, ensuite pour les accidentés de la route

"

>>Une déclaration repérée par Yagg.

Du rab sur le Lab

PlusPlus