La campagne de la primaire à droite en 7 moments malaisants

Publié à 12h28, le 18 novembre 2016 , Modifié à 13h18, le 18 novembre 2016

La campagne de la primaire à droite en 7 moments malaisants
Nous devant certains moments de la campagne pour la primaire de la droite © Giphy

MALAISE EN MALAISIE - Et voilà, c'est (presque) fini. Dans deux jours, le premier tour de la primaire de la droite viendra mettre un terme à une campagne longue, dense, riche en rebondissements, en oppositions de fond, en attaques plus ou moins violentes et... en moments gênants. On ne va pas se mentir : il y en a eu pour tout le monde, chaque candidat ayant eu son instant malaise.

Retour donc sur cette épopée en 7 moments malaisants, un pour chaque prétendant.

# Alain Juppé

Cette séquence de fin de meeting, dans l'Yonne mardi 16 novembre :

# Nicolas Sarkozy

Cette phrase adressée à Léa Salamé, le 16 septembre sur France 2 :

Les yeux dans les yeux, à la rigueur avec vous, avec monsieur Bourdin, moins.



# Nathalie Kosciusko-Morizet

Cet instant de grâce, durant le second débat le 3 novembre :

via GIPHY



# François Fillon

Cette photo prise dans un temple sikh fin novembre :



# Bruno Le Maire

Ce moment où il contredit lui-même ce qui lui fait office de slogan depuis bientôt deux ans, pendant le dernier débat le 17 novembre :



# Jean-François Copé

Cette confidence sur son passé de gangster, fin octobre :

# Jean-Frédéric Poisson

Toutes les fois où il a dit/écrit ceci :

 

Vendredi, c'est Poisson.



#

Du rab sur le Lab

PlusPlus