La classe politique rend hommage à Mohamed Ali

Publié à 13h25, le 04 juin 2016 , Modifié à 13h29, le 04 juin 2016

La classe politique rend hommage à Mohamed Ali
Mohamed Ali (gauche) et George Foreman (droite) à Kinshasa (RDC), le 30 octobre 1974. © AFP

L'icône de la boxe Mohamed Ali "The Greatest" a succombé à la maladie de Parkinson vendredi 3 juin à 74 ans, dans un hôpital de Phoenix, dans l’Arizona. La classe politique a rendu hommage au triple champion du monde et à ses convictions au service de la cause des noirs.

Les ministres Najat Vallaud-Belkacem, Patrick Kanner et Thierry Braillard ont salué un "homme engagé" et un "immense champion", qui définissait ainsi son style sur le ring : "Je vole comme un papillon, je pique comme une abeille."

"Sa légende à travers le monde se sera cependant construite en dehors des rings, à travers des luttes et des engagements – dont sa conversion à l’islam – qui cristalliseront les peurs d’une Amérique encore déchirée par la ségrégation raciale et les guerres coloniales", a salué le Parti socialiste dans un communiqué. Mohamed Ali, qui avait refusé de faire son service militaire et de partir faire la guerre du Vietnam, était devenu "l’icône des insoumis du Vietnam et des minorités" selon le Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis :

 

Le maire LR de Nice Christian Estrosi et le député-maire LR de Reims Arnaud Robinet ont salué une "légende" :

...tout comme le sénateur-maire PS de Lyon Gérard Collomb :



A LIRE SUR EUROPE1.FR :

> PORTRAIT - Mohamed Ali, un champion d’exception et une vie exceptionnelle

Etats-Unis : la légende de la boxe Mohamed Ali est mort

Du rab sur le Lab

PlusPlus