Le bandeau de Public-Sénat qui a rendu furieux les sénateurs

Publié à 16h01, le 19 septembre 2013 , Modifié à 16h21, le 19 septembre 2013

Le bandeau de Public-Sénat qui a rendu furieux les sénateurs
(Public Sénat)

Connu pour sa sagesse, le Sénat s'est agité ce jeudi 19 septembre. En cause ? Un bandeau diffusé la veille au soir dans une émission de la chaîné Public Sénat. Au cours d'un débat sur le non-cumul des mandats, la chaîné a inscrusté : 

Les "ringards"à l'offensive.

Emotion parmi les sénateurs, qui se sont se sont insurgés jeudi dans l'hémicycle. Au Lab, le groupe UMP du Sénat explique sa gêne. "Ce bandeau était très désobligeant, même si ce terme est souvent utilisé, c'est une maladresse", raconte-t-on.

"Nous pouvons demander à une chaîne que nous finançons qu'elle nous respecte", a lancé depuis l'hémicycle le sénateur radical de gauche François Fortassin.

Ce bandeau a été diffusé pendant la tranche d'information de 22h, qui demeure toujours disponible sur le compte Dailymotion de la chaîne. 

Résultat, Gilles Leclerc, président de Public Sénat, a indiqué au président Jean-Pierre Bel qu'il n'entendait "pas laisser sans suite ce regrettable incident", qualifié de "maladresse". Il est également venu personnellement en plateau pour s'en expliquer et désamorcer le problème, ce jeudi 19 septembre un peu avant 15h.

Affichant sa confiance aux équipes "très professionnelles" de la chaîne, il a délivré un message plus apaisé, plaidant une "mauvaise compréhension" du titre affiché en incrustation : 

Un titre en effet a été mal compris dans cette maison, je le comprends. J'indique quand même au passage que ce titre, et ce mot, émanait d'un propos rapporté par un sénateur déjà il y a quelques jours. Ce propos a été mal compris, je le regrette.

De fait, l'expression avait notamment été utilisée par Jean-Vincent Placé, sénateur écologiste. 

Voir en vidéo : 

Du rab sur le Lab

PlusPlus