Le collectif Nouvelle Ecologie du FN propose à François de Rugy de les rejoindre

Publié à 12h10, le 27 août 2015 , Modifié à 13h47, le 27 août 2015

Le collectif Nouvelle Ecologie du FN propose à François de Rugy de les rejoindre
© giphy

#SUPERTROLL - Les "collectifs" du FN sont autant de mini-mouvements issus de la société civile et chargés de ratisser sur tous les sujets pour le parti : la culture, les enseignants ou encore l'écologie. De petite envergure, ces structures cherchent encore leur visibilité. Parfois par tous les moyens.

C'est ainsi le cas ce 27 août pour le Collectif Nouvelle écologie, créé en décembre dernier après "Racine", "Marianne" et "Audace" et avant le Collectif Culture et Libertés. Technique du jour : la provocation. Un communiqué du collectif - à entête du FN et envoyé aux rédactions par le monsieur com' du parti - réagit au départ de François de Rugy d'Europe Ecologie-Les Verts... pour lui proposer de rejoindre leurs rangs. On peut y lire :

"

Par ses constats et sa volonté affichée de faire de l’écologie plus pragmatique et moins idéologique, François de Rugy se rapproche des positions du Collectif Nouvelle Écologie. (...) Quitter Europe Ecologie-Les Verts étant un acte salvateur pour tout écologiste de ce nom. Nous ne partageons pas toutes les positions et sensibilités du député sur le fédéralisme ou le patriotisme.



Il nous prouve néanmoins qu’il n’est pas totalement aveugle et qu’il a du courage : qualités indispensables pour travailler ensemble.

"

"Comme tous les déçus de l'écologie politique", le collectif frontiste l'invite donc à le "rejoindre". Une rhétorique déjà éprouvée par un certain Florian Philippot. Il a par exemple déjà invité les députés frondeurs du PS à se rapprocher du Front national, lorsque ceux-ci avaient refusé de soutenir le plan d'économies de Manuel Valls en avril 2014.

Le FN n'est en tout cas pas le seul à faire une offre de service à François de Rugy. Jean-Marie Le Guen (PS) lui a proposé de "travailler ensemble" dès l'annonce de son départ. Une proposition qui devrait davantage séduire le coprésident du groupe écolo à l'Assemblée nationale.



A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

> Les collectifs du FN, on en est où ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus