Le député PS Yann Galut trolle Manuel Valls dans sa carte de voeux

Publié à 16h39, le 08 janvier 2016 , Modifié à 16h39, le 08 janvier 2016

Le député PS Yann Galut trolle Manuel Valls dans sa carte de voeux
Extrait de la carte de voeux de Yann Galut © DR

COUCOU VALLS - Les voeux des politiques prennent parfois des formes originales, comme ceux, personnalisés, de Jean-Pierre Raffarin. En ce vendredi 8 janvier, ce sont ceux du député PS Yann Galut que Le Lab a reçus. Et on ne voudrait pas créer un conflit au sein du PS, mais on dirait que l’élu du Cher a un message à faire passer à Manuel Valls.

Au recto de la carte de voeux :

"

République, choix économiques et sociaux, ne nous trompons pas de ligne, pour réussir l’année 2016 2017, replaçons la Justice Sociale au coeur de notre action, réorientons !

"

Le verso est un peu plus vindicatif. Huit définitions sont apposées sur la photo d’un dictionnaire ouvert. Et les mots ne semblent pas choisis au hasard : réflexion, génuflexion, abdication, mais surtout réorientation (le mot est souligné en rouge).

La légende : "Le petit Manuel du gouvernement". Manuel avec une majuscule ? Tiens donc… Et si on avait encore un doute, un bandeau rouge au bas de l’image précise : "Ne nous trompons pas de ligne en utilisant notre Manuel".

IMG_0066

Contacté par Le Lab, Yann Galut explique qu’il a "voulu être sur le ton humoristique", comme tous les ans. En 2015, il avait inséré une référence aux Guignols pour alerter le gouvernement qu'il ne restait que deux ans pour "inverser la courbe du quinquennat".

Selon lui, "cette année va être vite oubliée car, en 2016, on ne va parler que de 2017. La présidentielle est dans la tête de tous les hommes politiques de droite et de gauche."

Mais voilà : l’élu PS, qui soutient le gouvernement, souhaite tout de même une "réorientation" :

"

J’ai voulu faire un petit signe sur le résultat des régionales. Il faut qu’on s’interroge sur notre ligne politique, économique et sociale, comme la question des valeurs qui sera essentielle en 2017. [...] On a voulu privilégier les entreprises, maintenant il faut envoyer des signes à la gauche des électeurs. J’ai sélectionné différentes hypothèses, en espérant que le gouvernement choisisse les bonnes.

"

On a hâte de voir la réaction de Manuel Valls quand il recevra cette carte de voeux.

Du rab sur le Lab

PlusPlus