Le FN polémique sur le refus de la famille de Johnny Hallyday de voir Marine Le Pen participer à l'hommage au chanteur

Publié à 13h05, le 09 décembre 2017 , Modifié à 12h03, le 10 décembre 2017

Le FN polémique sur le refus de la famille de Johnny Hallyday de voir Marine Le Pen participer à l'hommage au chanteur
© AFP

Comme de nombreux Français, personnages publics ou anonymes, Marine Le Pen souhaitait participer à "l'hommage populaire" rendu à Johnny Hallyday, samedi 9 décembre à Paris. Et notamment à la cérémonie d'hommage à "l'idole des jeunes" en l'église de la Madeleine. Mais la présidente du FN s'en est vu interdire l'accès par la famille de Johnny, comme l'a révélé Le Parisien.

Dans les colonnes du quotidien, et alors que l'hommage avait déjà débuté avec la descente des bikers sur les Champs-Élysées, la finaliste de la présidentielle donnait le ton : "Est-ce que cela s’adresse également à mes électeurs ? Car ils sont nombreux à faire partie du public qui a soutenu Hallyday tout le long de sa carrière." C'est donc à sa suite que certains élus et cadres du parti d'extrême droite ont enclenché une polémique sur les réseaux sociaux, au moment où le cercueil du chanteur était porté sur les marches de l'église.

Louis Aliot, vice-président du FN et compagnon de Marine Le Pen, écrivait d'abord : "En revanche, la famille n’avait rien trouver [sic] à dire pour accepter le chèque du spectacle de Johnny à Fréjus, ville FN !" - un tweet effacé puis réécrit sans la faute trois heures plus tard. Entre temps, il retweetait des messages agacés postés par Gilbert Collard (député RBM) ou Jérôme Rivière (conseiller de Marine Le Pen pendant la présidentielle). Wallerand de Saint Just (trésorier du FN), Robert Ménard (maire apparenté FN de Béziers) et d'autres élus frontistes allaient dans le même sens :



[EDIT 10/12]

Invité du Grand Rendez-vous Europe 1/iTélé/Les Échos, Nicolas Bay, vice-président du FN a sonné la fin de la polémique :

C'est pas le moment des polémiques. Il est normal et parfaitement légitime que Marine Le Pen comme les autres gens du Front national, souhaitent participer à cet hommage populaire. [...] Il y a sans doute des personnes dans l'entourage de Johnny Hallyday qui ne souhaitaient pas sa présence. Point final. Mais on va pas polémiquer là-dessus, ça n'a pas beaucoup d'importance et d'intérêt, à mon avis.

Samedi soir, Marine Le Pen elle-même a salué l'"image des Français rassemblés sur les Champs-Élysées pour saluer le patron de la chanson française", assurant que "le reste n'a pas beaucoup d'importance" :

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus