Le PCF dénonce "le chantage" de Total qui menace de réviser ses investissements en France

Publié à 15h50, le 24 mai 2016 , Modifié à 15h50, le 24 mai 2016

Le PCF dénonce "le chantage" de Total qui menace de réviser ses investissements en France
Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. © NICOLAS TUCAT / AFP

Grèves, blocages de raffineries, barrages… La crise du carburant qui touche la France a irrité Manuel Valls. Le Premier ministre s’en est pris à la CGT qui bloque les raffineries, estimant qu’un conflit frontal, "c’est vieux, c’est conservateur". Voilà qui va apaiser les tensions.

Dans la foulée, Total a annoncé ce mardi 24 mai son intention de "réviser sérieusement" ses projets d’investissements en France. Du "chantage", a dénoncé le Parti communiste français via son porte-parole Olivier Dartigolles. Et l’élu palois de lancer :

"

Chantage du PDG de Total sur l’activité et l’emploi en France.

"

Une dénonciation reprise par un compte local des Jeunes communistes intimant le gouvernement à s’occuper plutôt "de l’évasion fiscale" :

Remonté contre la réaction du gouvernement face à l’opposition radicale à la loi Travail, Olivier Dartigolles en a profité pour rappeler qu’en 2010, "Nicolas Sarkozy avait été rappelé à l’ordre par l’OIT sur le respect du droit de grève". Et d’ajouter :

"

Le gouvernement commettra-t-il la même erreur ?

"

Et de finir avec une attaque en règle contre François Hollande :

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> La grosse attaque de Valls contre la CGT qui bloque les raffineries : "un conflit frontal, c'est vieux, c'est conservateur"  

> Hollande sur France Culture vs Valls sur Europe 1 : le partage des tâches de l'exécutif en plein conflit social 

A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

> Crise des carburants : ce qui est légal et ce qui ne l’est pas  

> Valls : "Hors de question que les Français se retrouvent dans une situation de pénurie" 

Du rab sur le Lab

PlusPlus