Le sénateur UMP Philippe Marini regrette la chute de Kadhafi en Libye face à "l'afflux de réfugiés bientôt chez nous"

Publié à 10h56, le 12 octobre 2013 , Modifié à 16h58, le 12 octobre 2013

Le sénateur UMP Philippe Marini regrette la chute de Kadhafi en Libye face à "l'afflux de réfugiés bientôt chez nous"
Capture d'écran du Tweet

Ces derniers jours, plusieurs naufrages au large de Lampedusa ont fait plusieurs centaines de morts. Une grande partie de la classe politique française a fait part de son émotion. Ce 12 octobre, le sénateur UMP de l'Oise, également maire de Compiègne, Philippe Marini, donne son idée de la chose.

Philippe Marini écrit sur Twitter regretter la disparition de Kadhafi, ancien dictateur libyen,  face à "l'afflux de réfugiés africains" :

Un tweet qui provoque la polémique, et que ne manque pas de pointer Laurence Rossignol, elle aussi sénatrice de l'Oise, mais socialiste. Elle a affronté Philippe Marini à plusieurs élections, et, capture d'écran au cas où, dénonce (avec ironie) les propos de son adversaire :

Edit 11h10: communiqué du Parti socialiste

Laurence Rossignol est bien sénatrice socialiste de l'Oise, mais elle est également porte-parole du Parti socialiste. Et quelques heures après avoir dénoncé sur Twitter le message de Philippe Marini, elle fait parvenir aux rédactions un communiqué du parti socialiste dans lequel elle demande à Jean-François Copé, président de l'UMP, de se désolidariser des propos de Philipppe Marini :

M. Marini, déjà soutien actif du dictateur syrien Bachar El Assad manifeste une grande sympathie pour les dictateursqui massacrent leurs peuples.

Ces propos sont extrêmement choquants par leur absence totale d'émotion et de compassion indignes d'un responsable politique.

Là où les humanistes voient d'abord un drame humain, lui ne voit qu'immigration clandestine et invasion. Sa vison d'une Europe idéalement entourée de dictateurs chargés de l'isoler de la misère du sud devrait faire honte à l'UMP.

Nous demandons solennellement à M. Copé de s'en désolidariser et les condamner.

Edit 15H00 : Selon Lellouche, Marini n'a "pas complètement tort" :

Interrogé sur Europe 1, le député UMP de Paris Pierre Lellouche a, sans le défendre ouvertement, assuré que Philippe Marini n'avait "pas complètement tort".

Voilà ce qu'il déclare :

Il n’a pas complètement tort sur le fond. Il est sûr que Kadhafi avait cette utilité, de façon un peu égoïste pour nous, de faire la police. Il était maître chez lui, sa dynastie restait au pouvoir en échange de quoi il faisait la police des frontières chez nous.

Du rab sur le Lab

PlusPlus