Le spectacle des questions au gouvernement du 17 septembre

Publié à 15h01, le 17 septembre 2013 , Modifié à 16h04, le 17 septembre 2013

Le spectacle des questions au gouvernement du 17 septembre

#QAG - En pleine session extraordinaire, les questions d'actualité des députés au gouvernement passent à un rythme d'une seule séance hebdomadaire au lieu de deux.

Le Lab vous propose ses morceaux choisis de cette séance du 17 septembre.

#C'EST QUI LE PLUS ARROGANT ?

Joute verbale très applaudie entre le député UMP Marc-Philippe Daubresse et le ministre délégué au Budget Bernard Cazeneuve à propos de la réalité de la pause fiscale promise par François Hollande.

Le député accuse le gouvernement d'être divisé :

Vous n’êtes même pas d’accord entre vous ! Les rouges  disent "attention ! attendez ! Plus de matraquage fiscal !"

Les roses disent "concours Lépine de la nouvelle taxe sur l’aspartame, sur les cigarettes électroniques" ! Les verts  vous demandent "pas de fiscalité sur le diesel" !

Quand donc allez-vous arrêter de vous moquer des Français qui eux sont marrons dans cette affaire ?!

Ce à quoi le ministre, après avoir bien ri pendant que Marc-Philippe Daubresse fustigeait son "arrogance", a répondu :

Si vous aviez dû inventer parmi les 20 taxes que vous avez inventées une taxe sur la mauvaise foi, votre assiette serait large, votre taux élevé et vous seriez imposé sur la fortune !

Les députés socialistes ont *beaucoup* apprécié l'échange. Et félicitent le ministre sur Twitter : 

"Un orateur de choc précis et percutant" pour la députée socialiste du Calvados :

La députée des Pyrénées Atlantiques Colette Capdevielle surenchérit en reprenant la formule du ministre du Budget :

#BIJOUTIER DE NICE

Christian Estrosi profite de sa question pour renouveler son "soutien moral au bijoutier de Nice" qui a abattu un braqueur mercredi 11 septembre dans sa ville. Un "geste de déséspéré" selon le député.

Un soutien qui "justifie le droit de tuer" selon le député PS du Cher, Yann Galut, qui réagit pendant la séance :

Jean-Jacques Urvoas, le président socialiste de la commission des lois, cite quant à lui le Code pénal pour montrer que le bijoutier de Nice n'a pas agi en "légitime défense". Et Christian Estrosi lui répond par le même biais :

Christian Estrosi oppose également une nouvelle fois la politique de Christiane Taubira à celle de Manuel Valls, câlinant au passage le ministre de l'Intérieur :

Je veux saluer la visite républicaine du ministre de l’Intérieur ce matin pour témoigner aussi de son inquiétude vis-à-vis des commerçants et leur dire combien il était attentif à leur geste d’inquiétude.

#FAN DE

Et le tweet "fan de" de cette séance de QAG revient à la députée socialiste de l'Arriège Frédérique Massat, qui prend en photo le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll durant son intervention :

Du rab sur le Lab

PlusPlus