Le tract appelant à tuer les juifs dénoncé par le maire LR de Clichy était distribué par un militant anti-islam

Publié à 11h04, le 15 novembre 2017 , Modifié à 11h05, le 15 novembre 2017

Le tract appelant à tuer les juifs dénoncé par le maire LR de Clichy était distribué par un militant anti-islam
© AFP

Le maire Les Républicains de Clichy-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine, était outré, choqué. Dimanche 12 novembre, sur LCI, le premier édile dénonçait certaines choses vues – et inacceptables – dans sa rue, en marge des prières de rue organisées par des croyants musulmans et de la tentative d'élus de les en empêcher. Parmi ces choses, il y avait un tract ignoble appelant à tuer les juifs. Sur LCI donc, Rémi Muzeau dénonçait :

Il y a eu des prêches en arabe, des prêches avec des appels au meurtre. Cela a été mis sur les réseaux [sociaux]. Il y a eu aussi des documents qui ont été mis dans la rue, qu’on a récupérés avec des phrases qui étaient terribles, où on disait : 'si vous rencontrez un juif, tuez-le !' Ça, en tant que maire, je ne peux pas laisser faire.

 

Désintox de Libération, mardi 14 novembre, nous en apprend plus sur l'origine de ce document, car Rémi Muzeau n'est quand même pas très précis. Selon Le Figaro, "le 13 octobre dernier, des tracts d’un certain "Mrap" (Mouvement pour le respect et l’adoration du Prophète) ont été récupérés après la prière sur les trottoirs". D'après Désintox, on peut lire au pied de ces tracts une adresse mail : aunomducoran5@orange.fr, et un sigle : MRAP.

Selon plusieurs témoins évoqués par le service de fact-checking de Libé, le tract en question a été distribué le 13 octobre par un homme d'une soixantaine d'annéespour dénoncer "les dangers" de l’islam. Ce que confirme une source du commissariat de Clichy à Désintox. De son côté, Le Figaro a écrit à l'adresse mail figurant sur les tracts. La personne qui a répondu se présente comme ayant "une activité militante antifasciste" qui veut "dénoncer le caractère multicriminel du Coran".

Du rab sur le Lab

PlusPlus