Journée de la femme : que font les politiques ?

Publié à 13h32, le 07 mars 2012 , Modifié à 09h29, le 08 mars 2012

Journée de la femme : que font les politiques ?
Rassemblement d'associations féministes place Collette à Paris (Maxppp)

La journée internationale de la femme, c'est le 8 mars. C'est souvent LE jour consacré aux blagues les plus misogynes ou le jour pendant lequel le discours des féministes est un peu plus audible.

Pour les présidentiables, c'est le moment ou jamais de faire de grandes déclarations, sincères ou non, en faveur des droits des femmes.

Alors, les femmes sont-elles au programme de l'agenda des candidats ?

  1. 6-7-8 mars : la journée de la femme dure trois jours

    Sur elle.fr

    MARDI 6 MARS

    François Hollande a répondu présent à "l'appel à la résistance des femmes", lancé par les associations féministes "Paroles de femmes" et les "Marianne de la diversité". Dans son discours, il a assuré que "chaque jour" devait être consacré aux droits des femmes, et pas seulement le 8 mars.

    Le candidat socialiste en a profité pour rappeler ses engagements en matière d'égalité : création d'un "ministère du droit des femmes", gouvernement "paritaire", perte des subventions de l'Etat pour les partis politiques qui ne respectent pas la parité aux élections législatives ou encore la suspension des exonérations de cotisations sociales pour les entreprises qui ne respectent pas l'égalité salariale. 

    MERCREDI 7 MARS

    Une soirée du collectif "Féministes en mouvement" est organisée à la Cigale, à Paris. François Hollande interviendra à 19h, Eva Jolyà 19h30 et Jean-Luc Mélenchonà 20h25.

    En revanche, point de Nicolas Sarkozy à l'horizon, malgré l'invitation adressée par le collectif. Le déroulé de la soirée précise ainsi :

    Nicolas Sarkozy "n'ayant pas répondu à notre invitation, nous lui adresserons un message en revenant sur le bilan de son quinquennat et sur le programme de l'UMP pour l'égalité femmes - hommes".

    JEUDI 8 MARS, journée de la femme

    Rien à l'agenda de Nicolas Sarkozy qui ne soit directement concerné à la journée de la femme, ni dans son planning de Président, ni dans celui de candidat. En revanche, il se rendra dans la Haute-Loire, à la rencontre des ouvrières de Lejaby. Et, invité de RMC, jeudi matin, le président-candidat a annoncé la création d'une "agence de recouvrement des pensions alimentaires".

    La journée internationale de la femme est en revanche dans l'agenda du candidat socialiste et de la candidat du FN. Ce sera le thème du meeting de François Hollandeà Reims, jeudi soir et d'une conférence de presse de Marine Le Pen jeudi, en fin de matinée.

    Nicolas Dupont-Aignan doit visiter une crèche à Villeneuve-Saint-Georges puis présenter ses mesures pour mettre un terme à l'impunité judiciaire des conjoints violents

    François Bayrou a reçu les associations "Paroles de femmes" et les "Marianne de la diversité". Vous pouvez regarder l'interview ci-dessous :

  2. Najat Belkacem vs NKM

    Sur videos.elle.fr

    Il faut se demander pourquoi les candidats ressentent la nécessité de recourir à des femmes comme porte-paroles. C'est peut-être que malgré tout, il y a des qualités propres aux femmes en politique. Je le crois profondément. Les femmes ont une façon différente de faire de la politique. Elles ont une forme d'empathie plus grande. (...) Les femmes sont sans doute celles qui arriveront à renouer le lien de confiance entre les Français et la politique

    C'est ce que déclare Najat Belkacem à Elle.fr. Elle, qui était déjà en 2007 la porte-parole de Ségolène Royal, rempile en 2012 pour François Hollande.

    Interrogée sur la porte-parole du camp adverse, Nathalie Kosciusko-Morizet, Najat Belkacem affirme avoir "du respect", "de la considération" pour elle, mais elle n'oublie pas pour autant "qu'elle partage le bilan de Nicolas Sarkozy".

    NKM, qui pourrait ne plus être la porte-parole du candidat UMP, selon un indiscret du Point, publié sur Twitter par Jean-Michel Aphatie.