L'idée révolutionnaire de Stéphane Le Foll pour le nouveau nom du PS : "Les socialistes"

Publié à 08h39, le 25 août 2017 , Modifié à 10h16, le 25 août 2017

L'idée révolutionnaire de Stéphane Le Foll pour le nouveau nom du PS : "Les socialistes"
Stéphane "les bons tuyaux" Le Foll © ROMAIN LAFABREGUE / AFP

LE CHANGEMENT - Nouveau nom pour une nouvelle vie. Comme de très nombreux partis politiques au cours de leur existence, le PS pourrait bien changer de nom, histoire de tourner une page pas folichonne de son histoire. À Solférino, ça phosphore donc sec pour trouver ce nouveau patronyme. Et Stéphane Le Foll, qui pourrait bien tenter de reprendre la tête du parti lors de son prochain congrès, a une proposition choc. Attention, ça décoiffe :

Les socialistes.

This is a revolution, comme on dit.

L'ex-porte-parole du gouvernement et très proche de François Hollande en fait l'annonce dans Le Parisien et sur RTL, vendredi 25 août. Au quotidien, il explique ses raisons :

Il y a déjà Les Républicains, les Insoumis, on aura les Socialistes...

À noter que ce n'est pas la première innovation spectaculaire de ce style proposée par Stéphane Le Foll, qui était déjà derrière l'incroyable "Hé oh la gauche". Et Le Parisien précise en outre que ce "les socialistes" n'est pas du tout nouveau, puisqu'il date... de 2006, "au moment où le PS avait lancé ses adhésions à 20€ pour muscler ses effectifs". La marque "les socialistes" est d'ailleurs déjà déposée à l'INPI par la sénatrice de l'aile gauche du parti Marie-Noëlle Lienemann, comme l'a repéré L'Obs.

Sur RTL, "SLF" ajoute :

Je propose qu'on change le nom PS en un nom plus simple, plus clair : 'Les Socialistes'. Il y a bien 'Les Républicains', 'les Insoumis', 'les Verts', il y a même aujourd'hui 'les Constructifs'. Je pense que s'appeler 'Les Socialistes', ça sera aussi une manière d'être présents, d'exister parce que ce nom est important, et puis d'avoir un changement qui permette aussi d'ouvrir ce parti.

Bon. Pourquoi pas, hein. Juste, ça nous fait un peu penser à ça :



#

Du rab sur le Lab

PlusPlus