L’offensive de Patrick Balkany contre les médias et les journalistes via trois propositions de loi

Publié à 11h50, le 23 juillet 2015 , Modifié à 19h15, le 23 juillet 2015

L’offensive de Patrick Balkany contre les médias et les journalistes via trois propositions de loi

"LEVALLOIS DU PLUS FORT" - C’est le jour J. Ce jeudi 23 juillet, fin de la session extraordinaire au Parlement, députés et sénateurs vont pouvoir quitter leurs hémicycles pour des vacances méritées après une session particulièrement chargée. Mais cela n’empêche pas certains élus de déposer leurs dernières propositions de loi avant de prendre un peu de recul estival.

Et Patrick Balkany, le truculent député-maire de Les Républicains de Levallois-Perret, dont les relations avec la presse sont pour le moins compliquées, a profité de cette dernière fenêtre de tir avant son départ en vacances – en France, puisque son interdiction de sortie du territoire a été confirmée.

Ainsi apprend-on au Journal officiel paru ce jeudi 23 juillet que "le boss des Hauts-de-Seine" a déposé trois propositions de loi pour ce qui s’apparente à une offensive contre les médias et les journalistes. La première vise à supprimer "l’avantage fiscal dont bénéficient les journalistes dans le calcul de leur impôt sur le revenu" ; la seconde est "relative à la suppressions des aides à la presse écrite" ; enfin, la dernière envisage "la privatisation de l’audiovisuel public".

Les textes sont disponibles respectivement ici, ici et ici.

Ce nouvel épisode est la suite d’une longue histoire entre Les Balkany, Isabelle et Patrick, et les médias. En février 2014, un mois avant les élections municipales, le député-maire de Levallois s’emportait devant des journalistes de BFM TV avant de confisquer leur caméra, qu’il avait oublié d’éteindre. Ballot.

Quand ce n’est pas BFM TV qui est dans le collimateur du couple levalloisien, leur cible préférée est Canal+. En avril 2014, interrogé par le trublion Cyrille Eldin, Patrick Balkany se fendait d’un très classe bras d’honneur à la chaîne cryptée ainsi qu’aux autres médias pour ne pas faire de jaloux.
Plus récemment, le 27 juin 2015, c’est Isabelle Balkany qui se félicitait de la fin de saison du Petit Journal – qui ne les épargne pas – :

 

"

A Levallois, ça nous fait des vacances.

"

[Edit 19h15 : ajout des liens vers les trois textes]

Du rab sur le Lab

PlusPlus