Loi sur l'égalité homme-femme : des députés UMP veulent dérembourser les IVG

Publié à 07h29, le 20 janvier 2014 , Modifié à 16h22, le 20 janvier 2014

Loi sur l'égalité homme-femme : des députés UMP veulent dérembourser les IVG

Ce lundi 20 janvier débute à l’Assemblée nationale le débat autour du projet de loi sur l’égalité homme-femme. Un texte qui veut faire évoluer la notion d’IVG, en enlevant de la loi la notion de détresse.

Et alors que la nouvelle loi espagnole restreignant l’IVG regonfle les anti-avortement en France et que des milliers de manifestants anti-IVG ont défilé le 19 janvier à Paris, des députés UMP ont déposé un amendement au projet de loi gouvernemental pour que la sécurité sociale ne rembourse plus les avortements.

A l’origine de cet amendement, plusieurs députés UMP dont certains se sont révélés comme à la tête de l’opposition contre le mariage homosexuel comme Jean-Frédéric Poisson, Nicolas Dhuicq ou encore Philippe Gosselin.

Voici cet amendement et les signataires :

Dans l’exposé des motifs, ces élus UMP sont explicites :

"

Si la notion de détresse est supprimée dans la définition de l’interruption volontaire de grossesse, les conditions de remboursement de l’acte par la sécurité sociale ne sont plus remplies.

"

Sur Twitter, un conseiller de Najat Vallaud-Belkacem, qui porte le texte sur l’égalité, a qualifié cet amendement de "terrifiant" :

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus