Loi Travail : Martine Aubry promet des contre-propositions avant la présentation du nouveau texte du gouvernement

Publié à 06h54, le 08 mars 2016 , Modifié à 07h47, le 08 mars 2016

Loi Travail : Martine Aubry promet des contre-propositions avant la présentation du nouveau texte du gouvernement
Martine Aubry © FRANCOIS LO PRESTI / AFP

PREM’S - Revoilà Martine Aubry. Après la tribune en mode "trop c'est trop" contre le pré-projet de loi El Khomri qu’elle a cosignée dans Le Monde, la maire de Lille n’est pas retournée s’enfermer dans son hôtel de ville. Elle a décidé de continuer à rester en première ligne sur ce sujet qui divise profondément la gauche et le Parti socialiste.

Deuxième étape de son travail d’opposition au projet de réforme du travail porté par le gouvernement et Manuel Valls, le bureau national du PS, lundi 7 mars au soir, où elle n’a pas demandé le retrait pur et simple du texte mais "beaucoup" de modifications.

Surtout, l’ancienne ministre du Travail et mère des 35 heures, qui a réuni ses troupes à l’Assemblée nationale ce même lundi, a fait savoir qu’elle ferait des contre-propositions. Une réponse à ceux au PS, au premier rang desquels Manuel Valls, qui lui reprochaient de ne pas être dans une démarche constructive. En politique aguerrie, Martine Aubry devrait donc présenter son contre-projet de loi travail "avant la présentation du projet de loi le 24 mars prochain", écrit L’Opinion de ce mardi 8 mars. Soit avant la présentation du nouveau projet de loi gouvernemental en conseil des ministres.

Car, pour la maire de Lille, "avec un peu de temps, on peut faire un projet de remplacement, c’est possible", a-t-elle affirmé dans le huis clos du BN du PS devant la ministre du Travail, toujours selon L’Opinion qui rapporte également qu’elle "serait ravie que Myriam laisse son nom à une belle loi de progrès".

Face à cette démarche proactive, même Jean-Marie Le Guen, secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement et proche de Manuel Valls, n’a pas fermé la porte à tout ce que proposait l’ancienne finaliste de la primaire PS de 2011. Selon Le Figaro, Jean-Marie Le Guen a presque apprécié la sortie de Martine Aubry :

"

Martine Aubry a avancé des propositions qui méritent d’être entendues.

"

Avant de préciser néanmoins :

 

"

Ce texte peut aboutir. Il aboutira.

"

Mais sous quelle forme ? Amendé par Martine Aubry ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus