Manuel Valls se moque de la "gauche ploum-ploum"

Publié à 15h14, le 04 mars 2013 , Modifié à 21h04, le 04 mars 2013

Manuel Valls se moque de la "gauche ploum-ploum"

La gauche ploum-ploum, qui est-elle ? Quels sont ses réseaux ?

Dans un article de trois pages de l’édition du 2 mars de l’hebdomadaire Marianne, dans lequel les deux intéressés sont cités "on the record", Manuel Valls et Christiane Taubira étalent leur relation de confiance … et le ministre de l’Intérieur, très en verve, en profite pour inventer un néologisme destiné à se moquer des plus anti-sécuritaires de ses camarades socialistes.

Ainsi, pour raconter que tout va bien entre eux, Manuel Valls se lance-t-il dans une métaphore inédite, visant à démontrer que Christiane Taubira est bien plus autoritaire que l’UMP ne veut bien le raconter :

Christiane est une femme d’autorité. 

Elle ne représente en rien la gauche "ploum-ploum".

Vous ne connaissiez pas l’expression ? Ca tombe bien. Google non plus.

Mais cela n’empêche pas Manuel Valls de préciser sa pensée : 

Christiane Taubira fait tourner son cabinet d’une main de fer.

Elle est très pragmatique.

Alors, si l'on rembobine, la gauche ploum-ploum, selon Manuel Valls, c’est quoi ? 

En passant les éléments de portrait en creux distillés par Manuel Valls au papier calque des antonymes, on obtient les éléments de définition suivants : 

- La gauche ploum-ploum, c’est la gauche qui n’a pas de figure d’autorité,

- La gauche ploum ploum, c’est la gauche qui laisse l’anarchie régner dans les cabinets ministériels

- La gauche ploum-ploum, surtout, c’est la gauche idéaliste et romantique

Voilà, ne reste plus qu’à dresser les réseaux de cette gauche que moque le ministre de l’Intérieur ... 

Petit rappel : la gauche adjectivale- Gauche forte, Gauche populaire, Gauche durable - c'est en ce moment le dernier hit qui agite les débats de la gauche intello, auxquels Manuel Valls saute donc des deux pieds.

Edit : sur twitter, @LeProf_Higgins, nous signale une hypothèse qui permettrait de comprendre l'origine de l'adjectif de Manuel Valls, qui serait "un lettré". 

En 1980, en effet,  Téléphone chantait une chanson intitulée : "Ploum Ploum", toute politique ... : 

En voici les paroles ... pas si pacifistes que cela

Ploum ploum, tu es président de la République,

Ploum ploum, et toi le chef d'un grand parti politique.

Amstram gram, pique et pique et colle au gramme,

Toi t'es trop défoncé, tu cours après ta came.

T'es en dehors du jeu, t'as plus besoin des femmes.

Mets-toi sur le côté, et regardes les jouer.

Edit 2: sur twitter, la journaliste politique de TF1, Valérie Nataf, nous éclaire sur l'origine définiticément très située, idéologiquement du "ploum ploum" de Manuel Valls, qui renvoie au "ploum ploum tralala" maoïste, des débats idéologiques des années 1970 au Quartier latin parisien ..

Du rab sur le Lab

PlusPlus