Marion Maréchal-Le Pen dément vouloir changer de nom et dénonce une "fake news"

Publié à 08h12, le 22 mai 2017 , Modifié à 08h12, le 22 mai 2017

Marion Maréchal-Le Pen dément vouloir changer de nom et dénonce une "fake news"
Marion Maréchal-Le Pen. © AFP

En fin de campagne présidentielle, plusieurs cadres frontistes ont relayé de fausses informations, des "fake news". Une élue FN est même poursuivie en justice pour cela. Mais là, c’est une ténor du FN qui dénonce une "fake news" à son encontre.

Alors qu’un article de Paris Match explique "pourquoi Marion Maréchal ne veut plus s’appeler Le Pen", la nièce de la présidente du FN et petite-fille de Jean-Marie Le Pen, le fondateur du parti, a démenti vouloir changer de nom. Sur Twitter, dimanche 21 mai, celle qui est encore députée FN du Vaucluse pour quelques jours a assuré :

"

Puisque cette bêtise prend de l’ampleur : je tiens à préciser que cette histoire "d’abandonner mon nom" est fausse.

"

Le tout accompagné du hashtag #FakeNews.

Début mai, après la cinglante défaite de Marine Le Pen face à Emmanuel Macron au second tour de la présidentielle, Marion Maréchal-Le Pen a annoncé qu’elle arrêtait (provisoirement ?) la politique. Souhaitant se lancer dans le privé, Marion Maréchal-Le Pen aurait envisagé, selon Paris Match, de supprimer "Le Pen" de son patronyme.

Du rab sur le Lab

PlusPlus