Nicolas Sarkozy invente la "méprisance"

Publié à 20h56, le 27 mars 2012 , Modifié à 20h56, le 27 mars 2012

Nicolas Sarkozy invente la "méprisance"
Nicolas Sarkozy à Nantes, le 27 mars 2012 (photo Reuters)

BOULETTE - Après la "bravitude" de Ségolène Royal en 2007, place à la "méprisance" de Nicolas Sarkozy en 2012. Où : "Quand nos politiques inventent leur propre langage".

  1. "Cette méprisance des cercles dirigeants ..."

    Sur francetv.fr/info/

    "Je veux apporter des réponses qu’on ne comprendra pas dans un certain nombre de cercles dirigeants, des réponses qu’on va regarder avec cette méprisance, cette attitude hautaine … "

    Nicolas Sarkozy, candidat du peuple contre l'élite ... au point d'en inventer un nouveau vocabulaire ?

    Regardez cette vidéo, isolée par France Télévisions, qui a capturé cet instant, à l'occasion d'un discours prononcé à Nantes, ce mardi 27 février :

    edit : 23h, mardi 27 mars : méprisance, c'est assurément un terme totalement désuet, qui ne figure dans aucun dictionnaire contemporain. Néanmoins, et pour être totalement complet, le terme existe, en vieux français ...

  2. Sarkozy parle-t-il le moyen français ?

    Notre blogueur Guy Birenbaum apporte sa pierre à l'édifice : "méprisance" est en réalité un terme utilisé en moyen français.

    Courant du XIVe au XVIIe siècle, le moyen français était utilisé par les poètes de la Pléiade, Montaigne, Ronsard ou encore Rabelais... et désormais Sarkozy !

Du rab sur le Lab

PlusPlus