Sarkozy mis en examen pour abus de faiblesse dans l'affaire Bettencourt

Publié à 22h21, le 21 mars 2013 , Modifié à 22h42, le 21 mars 2013

Sarkozy mis en examen pour abus de faiblesse dans l'affaire Bettencourt
Nicolas Sarkozy en avril 2012. (MaxPPP)

LUI AUSSI - L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy a été mis en examen jeudi à Bordeaux pour abus de faiblesse par le juge en charge de l'affaire Bettencourt, Jean-Michel Gentil.

Cette décision a été prise à l'issue d'une confrontation à laquelle ont participé au moins quatre membres du personnel de Liliane Bettencourt.

L'avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog, a dénoncé auprès de l'AFP une décision "incohérente sur le plan juridique, et injuste" :

Je saisirai en conséquence immédiatement la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Bordeaux pour former un recours et pour demander la nullité, notamment de cette mise en examen.

Sitôt la nouvelle connue, les réactions se sont multipliées sur Twitter.

Alexis Bachelay, le député socialiste des Hauts-de-Seine n'a pas l'air peiné :

Un ancien #Président de la République mis en examen et accusé d'avoir soutiré de l'argent à une vieille dame riche !! #Sarkozy#Bettencourt

— alexis bachelay (@ABachelay) 21 mars 2013

Denis Baupin, député écologiste de Paris, non plus :

Et pour l'abus de faiblesse de Sarkozy vis-à-vis de la France pendant 5 ans, le procès aussi reste à faire

— Denis_Baupin (@Denis_Baupin) 21 mars 2013

Autre son de cloche, évidemment, chez les amis de Nicolas Sarkozy, à l'image de Christine Boutin : 

Coup de tonnerre:Mise en examen @nicolassarkozy . Est ce que cela va régler les pbs des français ? Non ! Nous devenons fous!

— Christine Boutin (@christineboutin) 21 mars 2013

Du rab sur le Lab

PlusPlus