Nicolas Sarkozy soutient Laurent Wauquiez pour reprendre la tête de LR (et se voit en plus jeune)

Publié à 07h57, le 30 mars 2017 , Modifié à 08h09, le 30 mars 2017

Nicolas Sarkozy soutient Laurent Wauquiez pour reprendre la tête de LR (et se voit en plus jeune)
Laurent Wauquiez et Nicolas Sarkozy. © AFP

MOI C'EST MOI, LUI C'EST MOI - Si le PS est divisé et qu’un grand schisme n’est pas à exclure, Les Républicains ne vont pas beaucoup mieux depuis les affaires Fillon. Le candidat LR à la présidentielle a été lâché par de nombreux élus et ténors du parti mais a tenu bon. Bernard Accoyer, filloniste placé à la tête du parti, a de son côté perdu des points en souhaitant un moment débrancher François Fillon. Alors, Laurent Wauquiez a joué la carte "loyauté" pour espérer récupérer les clés du parti, même s’il tient à préciser que François Fillon n’est pas "le mieux placé pour redresser la France".

Une manœuvre soutenue par les sarkozystes et par Nicolas Sarkozy lui-même, rapporte ce jeudi 30 mars Le Parisien. "Sarkozy est à la manœuvre. Il n’a pas abandonné l’idée de tirer les ficelles", confie un "ténor du parti". Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a dîné début mars chez l’ancien chef de l’Etat, obtenant l’onction suprême pour son ambition.

Un Nicolas Sarkozy qui se reconnaît en Laurent Wauquiez, selon des propos du premier au second rapportés par Le Parisien :

Tu me fais rire, j’ai l’impression de me voir quand j’étais jeune !

Bras droit de Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux confirme la bénédiction du "parrain" de la droite envers son ancien ministre :

Le terrain n’a jamais été aussi dégagé. Laurent a pour lui le calendrier, la date de naissance qui lui permet d’incarner le renouvellement et les cheveux blancs qui rassurent.

 

Mais à l’instar du PS, l’après-présidentielle risque d’être délicate à gérer à LR si jamais François Fillon ne dépasse pas le premier tour de l’élection suprême. Ce que dessinent pour l’instant les sondages. A moins d’un mois du premier tour.

[BONUS TRACK] La blague de Sarkozy sur Pécresse

En privé, rapporte Le Parisien, Nicolas Sarkozy aime répéter une blague sur Valérie Pécresse, son ancienne ministre, filloniste quasi-historique qui avait choisi de soutenir Alain Juppé pour la primaire de la droite avant de tenter de revenir en grâce tout en voulant, à un moment, pousser François Fillon vers la sortie. Vous suivez ? Vous êtes perdu ? C'est ce qui fait rire l'ancien Président qui répète donc :

 

Comment tu fais pour savoir où est le sud quand t'as pas de boussole ? Tu demandes à Pécresse !

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Wauquiez tient à préciser que selon lui, François Fillon n’est pas "le mieux placé pour redresser la France" 

Du rab sur le Lab

PlusPlus