Où sont les ministres sur le web ?

Publié à 15h45, le 17 mai 2012 , Modifié à 18h50, le 17 mai 2012

Où sont les ministres sur le web ?
(Capture du site de Laurent Fabius)

Sur Twitter, ils sont 30 membres du nouveau gouvernement. Et ailleurs sur le web ? Certains tiennent des blogs, ont des sites vitrines et d'autres s'expriment par Facebook.
Le Lab fait le tour de la présence numérique du premier gouvernement de Jean-Marc Ayrault.

Mercredi, nous vous proposions la liste des ministres sur Twitter

  1. Du vrai blogueur à l'inexistence numérique …

    Les ministres ne sont pas tous de grands blogueurs. Si certains tiennent un carnet personnel en ligne, d'autres ont juste un site vitrine, pour relayer leur présence médiatique. Enfin, quelques ministres sont inexistants sur la Toile. 

    >> LES MINISTRES 

    Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, présent sur laurent-fabius.net mais ne blogue pas. 

    Vincent Peillon, ministre de l'Education nationale, est présent sur vincent-peillon.fr mais ne blogue pas. 

    Christiane Taubira, garde des Sceaux, ministre de la justice, a un site agenda sur christiane-taubira.net et tient un blog sur chtaubira.tumblr.com

     

     

    Pierre Moscovici, ministre de l'Economie, des finances et du commerce extérieur a un site agenda sur lequel il publie parfois de véritables billets de blog : pierremoscovici.fr.

     

    Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé a un site agenda appelé blog, à tort : marisoltouraine.fr

     

    Cécile Duflot, ministre de l'Egalité des territoires et du Logement, est très active sur Twitter mais n'a pas de blog.

    Manuel Valls, ministre de l'Intérieur, a un site monté pour la primaire socialiste, mais ne tient pas de blog. A voir sur valls2012.org.

     

    Nicole Bricq, ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, a un site web axé sur la finance, sa spécialité jusque là à la commission des Finances de l'Assemblée nationale: comfinances.fr.

    Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, tient un pseudo “blog” sur arnaudmontebourg.fr. Mais il ne fait que reprendre ses interviews et discours. Il a aussi un site de campagne pour la primaire socialiste, sur arnaudmontebourg2012.fr

    Michel Sapin, ministre du Travail, de l'Emploi et du dialogue social a une empreinte numérique nulle. Pas de site. Pas de blog. Pas de compte Twitter. Pas de fan page sur Facebook. 

    Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, n'est pas présent sur internet non plus. 

    Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, a un site qui est une forme de blog... en .eu > aureliefilippetti.eu.

     

    Geneviève Fioraso, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche a un blog sur laquelle elle publie ses communiqués. A lire sur genevieve-fioraso.com.

      

    Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement, a un site revue de presse (najat-vallaud-belkacem.com) mais ne publie aucun texte personnel.  

     

    Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, a un site officiel  sur lefoll.net ainsi qu'un blog plus officiel qu'il tenait sur le site du Parti socialiste

     

    Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l'Etat, de la décentralisation et de la fonction publique, a un site officiel sur maryliselebranchu.fr ainsi qu'une fan page Facebook

    Victorin Lurel, ministre de l'Outre-Mer, a un site hébergé par le Parti socialiste qu'il utilise parfois comme un blog > lurel.parti-socialiste.fr. Il utilise également une page Facebook

    Valérie Fourneyron, ministre des Sports, a un site laissé en suspension le temps de la campagne > valerie-fourneyron.fr.

     

    >> LES MINISTRES DELEGUES

    Jérôme Cahuzac, ministre délégué au Budget, a un site qu’il a utilisé à deux reprises comme un carnet personnel : pour partager son amour de Thomas Jefferson ou le papier de Erik Orsenna. Autre partie intéressante, le dossier Tapie.

    George Pau-Langevin, ministre déléguée à la réussite éducative, a un site sur lequel elle publie à l’occasion sa correspondance.

    Delphine Batho, ministre déléguée auprès de la Garde des Sceaux, a un site où elle publie des communiqués à la première personne. Pas vraiment un blog, pas vraiment un agenda.

    François Lamy, ministre délégué chargé de la Ville, a récemment ouvert un site, au mois d'avril dernier. Il tient également une fan page sur Facebook

    Bernard Cazeneuve, ministre délégué chargé des Affaires européennes, a un site de campagne pour les législatives avec ses communiques officiels.

    Michèle Delaunay, ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des personnes âgées et de la dépendance, est hyperactive sur Twitter. Par ailleurs, elle tient un blog sur michele-delaunay.net, souvent contre Alain Juppé. 

    Sylvia Pinel, ministre déléguée auprès du ministre du Redressement productif, chargée de l'Artisanat, du Commerce et du Tourisme a un site au design très singulier.

    Benoît Hamon, ministre délégué chargé de l'Economie sociale et solidaire, a un site classique et est le ministre le plus suivi sur Twitter. Il est également présent sur Facebook

    Dominique Bertinotti, ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée de la Famille, a un blog sur lequel elle publie surtout ses apparitions médiatiques. 

    Marie-Arlette Carlotti, ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires sociales et de la Santé, chargée des Personnes handicapées, a un blog sur lequel elle publie ses actualités de députés et ses communiqués de presse. 

    Pascal Canfin, ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères, chargé du Développement, n'a pas de site internet mais un profil Facebook assez ouvert.

    Yamina Benguigui, ministre déléguée des Français de l'étranger et de la francophonie, n'a pas de blog, mais est active sur Twitter, où elle renvoit dans sa bio vers le site d'Elemiah.

    Frédéric Cuvillier, ministre délégué auprès de la ministre de l'Ecologie et du développement durable, chargé des Transports et de l'économie maritime, a un blog où il est très actif. Le ministre se met en scène avec de nombreuses photos et utilise l'interactivité de l'outil en proposant une catégorie "le tchat du blog". 

    Fleur Pellerin, ministre déléguée chargée des PME, de l'Innovation et de l'Economie numérique, a un site avec une partie “billets d’humeur”, qui sert de blog. Elle est également présente sur le réseau social Facebook

    Kader Arif, ministre délégué chargé des Anciens combattants, a un site personnel et tient un blog collectif sur le Huffington Post.

Du rab sur le Lab

PlusPlus