Pierre Moscovici : "Ce que dit Gérard Lanvin n'est pas exact..."

Publié à 09h16, le 15 janvier 2013 , Modifié à 10h07, le 15 janvier 2013

Pierre Moscovici : "Ce que dit Gérard Lanvin n'est pas exact..."
Gérard Lanvin et Pierre Moscovici (capture d'écran et photo MaxPPP)

Pierre Moscovici a lu les dernières déclarations de l'acteur Gérard Lanvin, en rogne contre la taxe à 75%, comme Le Lab le racontait lundi 14 janvier.

Résultat, ce mardi, sur RTL, appelé à commenter la position de l'acteur, le ministre de l'Economie assure que les arguments de l'acteur ne sont pas exacts. Sous-entendu, qu'il ment ... .

Ce qu'il dit n'est pas exact, parce que quand on est dans certaines professions, notamment celles du cinéma, on peut lisser l'impôt sur plusieurs années

Donc même l'argument factuel n'est pas juste.

 

Moscovici assure ne pas vouloir polémiquer, mais explique donne toutefois une petite leçon de patriotisme à l'acteur :

Moi je ne veux pas du tout rentrer dans ce genre de polémiques avec Gérard Lanvin, après Gérard Depardieu. 

Mais ce que je veux dire c'est : "Non, nous sommes patriotes, ce pays est un pays auquel on doit s'attacher, il ne faut conseiller à personne de partir."

Le ministre de l'Economie assure encore une fois que le dispositif de la taxe à 75% sera "revu".

Et, s'il ne donne aucun taux chiffré, Moscovici a manifestement le souvenir d'un récent échange agité avec Jérôme Cahuzac via médias interposés et souligne encore une fois que le dispositif sera "exceptionnel" : 

Nous allons maintenant la reprendre, cette taxe, puisque le Conseil constitutionnel a censuré. 

Mais nous reprendrons cela, c'est-à-dire un effort exceptionnel de ceux qui ont le plus d'argent pour permettre le redressement du pays.  

Lundi, Gérard Lanvin expliquait :

Les dirigeants méprisent les acteurs. Les impôts, je suis d'accord pour les payer mais pas pour qu'on me prenne pour une pute! [...]

J'ai honte de notre pays, je conseille à mes enfants de partir [...]

Moi, même à 75% je ne risque rien. J'ai une maison comme tout le monde mais c'est tout. Par contre, si on me propose deux films, je risque d'en refuser un et là, ça mettra 90 ou 100 personnes dans l'embarras.

Du rab sur le Lab

PlusPlus