Pierre Moscovici ne dirait pas non à un poste à Bruxelles de commissaire européen

Publié à 15h18, le 22 septembre 2013 , Modifié à 15h18, le 22 septembre 2013

Pierre Moscovici ne dirait pas non à un poste à Bruxelles de commissaire européen
Pierre Moscovici. (Reuters)

BALLON D’ESSAI – Elle court, elle court, la rumeur. Et l’intéressé ne la fait pas taire. En parlant en "on" dans le JDD de ce dimanche 22 septembre, Pierre Moscovici donne du grain à moudre à l’hypothèse qui l’enverrait à Bruxelles en 2014.

Car le ministre de l’Economie a un background européen de premier choix. Et il n’hésite pas à le rappeler fièrement. Ministre des affaires européennes de Lionel Jospin pendant cinq ans, le patron de Bercy explique ainsi son tropisme continental :

J’ai toujours été passionné par l’Europe, donc cela n’a pas de sens de me prêter subitement une tentation européenne.

Régulièrement en déplacement à Bruxelles au sein des instances européennes en tant que ministre des Finances, Pierre Moscovici reconnait à demi-mot qu’un poste de commissaire ne lui déplairait pas.

La Commission est un job magnifique et ce sera une nomination importante pour la France.

Cependant, l’ancien député du Doubs ne s’avance pas trop dans cette hypothèse, histoire de garder une certaine latitude d’action, et tient à préciser qu’il est très bien là où il est. A Bercy, d’où il fignole le Budget 2014, bientôt en discussion au Parlement.

Je suis pleinement à ma tâche à Bercy. Je suis loin d’en être lassé et j’ai la sentation d’y être utile à mon pays…

"... et à l’Europe", ajoute-t-il aussitôt comme pour jouer sur la rumeur européenne qui le poursuit.

BONUS TRACK : "Marie-Charline est plus douée que moi"

Instant peopolitique. En couple avec la jeune Marie-Charline Pacquot, très présente sur Twitter et depuis peu dans les médias où elle fait parfois le service-après-vente de son compagnon, Pierre Moscovici estime, dans le JDD, qu’elle "se débrouille bien" et qu’elle "a du talent".

Plus que lui, surtout niveau communication ? Oui, à en croire la presse, répond le ministre :

Elle est plus douée que moi pour la com, si j’en crois les bons papiers qu’elle a…

Un peu jaloux, Monsieur le ministre ?

Du rab sur le Lab

PlusPlus