Pour Bruno Le Maire, avec François Hollande, "les seuls cocus, ce sont les Français"

Publié à 14h16, le 19 janvier 2014 , Modifié à 14h20, le 19 janvier 2014

Pour Bruno Le Maire, avec François Hollande, "les seuls cocus, ce sont les Français"
Bruno Le Maire sur le plateau de Salut les Terriens. (Capture d'écran Canal Plus)

METAPHORE - "Les seuls cocus, ce sont les Français". Le député UMP de l'Eure Bruno Le Maire a employé une formule pour le moins percutante pour qualifier la situation politique française.

Il était invité samedi de l'émission de Thierry Ardisson Salut les Terriens, en compagnie de François Delapierre, secrétaire national du Parti de Gauche. Evoquant le bon mot de Jean-Luc Mélenchon selon qui "Hollande et le Medef, c'est du sérieux", Thierry Ardisson demande alors à Bruno Le Maire : "vous devez être content vous ?" Réponse de l'intéressé :

"

Je ne suis pas content, je pense qu'il y a une déception immense vis à vis de Francois Holande.

Les premiers déçus évidememnt ce sont les gens de gauche, qui ont du croire à son discours du Bourget à la nécessité de mettre la finance au pas... et 18 mois après ils déchantent.

"

SALUT LES TERRIENS du 18/01/14 - Part. 2 Avec Muriel Robin et Bruno Le Maire

Voir la séquence à partir de 17'00 

Bruno Le Maire poursuit :

"

Les seuls cocus, c'est les Français et moi ce qui m'intéresse c'est que ça aille mieux pour les Français.

La méfiance, la peur, la crainte, la France mérite mieux. Si jamais François Hollande met vraiment en place ce qu'il a proposé à sa conférence de presse, baisser les charges, soutenir les entreprises, ca peut créer des emplois.

Si ça marche, tant mieux. La seule chose qui compte, c'est que ca aille mieux.

"

Si la comparaison n'est pas forcément du meilleur goût, elle n'est pas à mettre au crédit de l'ancien ministre de l'Agriculture.

En fait, c'est la thèse développée par "l'édito de Blako", un sujet de l'émission qui se demande si "Nous ne sommes pas tous des Valérie Trierweiler". Il s'appuie notamment sur une "Une" de l'Express daté d'août 2012, titrée "Les Cocus de Hollande".

Bruno Le Maire est interrogé à la suite de ce sujet, se contentant donc, en quelque sorte, de filer la métaphore.

Du rab sur le Lab

PlusPlus