Pour Xavier Bertrand, Marine Le Pen rêve de devenir une people et d'aller aux Oscars

Publié à 09h48, le 24 avril 2015 , Modifié à 09h48, le 24 avril 2015

Pour Xavier Bertrand, Marine Le Pen rêve de devenir une people et d'aller aux Oscars
Xavier Bertrand et Marine Le Pen © Montage via AFP

50 MIN. INSIDE - Marine Le Pen hésite - vraiment – à se présenter aux régionales de décembre en Nord – Pas-de-Calais – Picardie. Xavier Bertrand, qui mènera la liste UMP dans cette nouvelle région, fait pourtant comme si c'est elle qui portera les couleurs frontistes dans la nouvelle région. Alors il la cible ad hominem et sans ménagement.

Ce vendredi 24 avril sur RTL, le député-maire de Saint-Quentin trouve un angle d'attaque évident : le voyage de Marine Le Pen à New York pour assister au gala du Time. Ou comment l'élu UMP essaye d'expliquer par l'exemple que lui aime les gens quand d'autres aiment les paillettes. Il dit :

"

Nous dans la région Nord – Pas-de-Calais, on ne savait pas où elle était. […] On a vu qu'en fait madame Le Pen, elle adore le star-system. Et en fin de compte son rêve c'est de devenir une people. Eh bien elle est bien loin des gens de chez nous, elle est bien loin de nous, dans la région Nord – Pas-de-Calais – Picardie.

 

"

La venue de Marine Le Pen au gala organisé par le magazine américain Time, qui l'a consacrée parmi les 100 personnalités les plus influentes du monde, a été beaucoup critiquée par la classe politique française, les uns et les autres estimant que la présidente du FN ne pouvait pas représenter la France. Xavier Bertrand va plus loin. Avec lui, c'est nous contre elle, les vrais gens contre la starlette.  Il estime ainsi que ce passage sur le red carpet, est la preuve que la cheffe frontiste adoooore le système qu'elle prétend combattre. Il ajoute :

"

Son passage à New York, ça montre sa vraie personnalité. Elle était contente, elle était heureuse. Je suis sûr d'ailleurs que si on l'invitait aux Oscars, je suis sûr qu'elle va y aller, qu'elle va courir.

 

"

On comprend bien la stratégie de Xavier Bertrand : démontrer grâce à ce périple new-yorkais combien Marne Le Pen est éloigné des préoccupations des électeurs nordistes. "Elle ferait mieux de se soucier des défis et des projets pour la région Nord – Pas-de-Calais – Picardie. Moi je m'engage, je crois à cette région", conclut-il.

Xavier Bertrand aime bien se présenter comme un être à part dans le paysage politique, lui qui a commencé sa carrière comme agent d'assurance. Sur Radio Classique, en janvier, il expliquait être quasiment "le seul" des candidats à la primaire UMP à venir du privé. "Ça veut dire que je connais peut-être plus que d’autres la réalité de ce dont on a besoin", rapportait-il, comme s'il se voulait un candidat anti-système.

Du rab sur le Lab

PlusPlus