Présidence de l'UMP : Nathalie Kosciusko-Morizet en appelle à la "révolte des militants"

Publié à 16h29, le 02 décembre 2012 , Modifié à 16h41, le 02 décembre 2012

Présidence de l'UMP :  Nathalie Kosciusko-Morizet en appelle à la "révolte des militants"
NKM, dimanche 2 décembre, sur le plateau de Canal Plus.

REVO(L)TE - Nathalie Kosciusko-Morizet a une solution dans la guerre Fillon-Copé qui déchire l'UMP. Invitée ce dimanche 2 décembre de Canal Plus, l'ancienne ministre appele les militants à faire massivement remonter leur courroux au cadre du parti.

La député-maire de Longjumeau (Essonne) ne veut "pas d'une scission du groupe" UMP à l'Assemblée, "c'est presque une souffrance, c'est absurde, on a été élus tous ensemble".

Alors NKM rappelle qu'elle a lancé une pétition en ligne :

On peut l'éviter avec la révolte des militants, c'est ça que j'essaye d'organiser avec ma pétition.

Cette pétition affichait dimanche 33.867 signatures.

Pour la petite histoire, l'expression "révolte des militants" a déjà été utilisé...au PS...dans la bouche de Manuel Valls. "J'appelle à une révolte des militants" pour qui "il n'y a pas de victoire de Martine Aubry" avait lancé le futur ministre de l'intérieur, alors partisan de Ségolène Royal, le 22 novembre 2008.

L'ancien porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy estime également ce dimanche sur Canal Plus que ce dernier "représente encore l'autorité à l'intérieur de l'UMP" et demande aux deux rivaux irréconciliables de faire "chacun un pas vers l'autre".

"C'est un bon signal que Luc Chatel, proche de Jean-François Copé, appelle à revoter" s'est réjouie la députée UMP "non-alignée".

Luc Chatel, élu vice-président de l'UMP sur le ticket Copé, s'est dit dans une interview au JDD"désormais partisan d'un nouveau vote des militants pour désigner le président de l'UMP".

Jean-François Copé a promis de faire des "propositions très concrètes", ce dimanche soir, lors d'un meeting devant les militants à Nancy (Meurthe-et-Moselle).

Du rab sur le Lab

PlusPlus