Primaire de la droite : l'incompréhensible demande de parrainage de NKM au maire FN Steeve Briois

Publié à 16h30, le 01 septembre 2016 , Modifié à 06h37, le 02 septembre 2016

Primaire de la droite : l'incompréhensible demande de parrainage de NKM au maire FN Steeve Briois
Nathalie Kosciusko-Morizet et Steeve Briois © Montage via AFP

Nathalie Kosciusko-Morizet est toujours à la recherche de ses parrainages pour se présenter à la primaire de la droite. L'élue LR a enregistré, ce jeudi 1er septembre, le parrainage du député des Bouches-du-Rhône Christian Kert. Mais le compte n'y est toujours pas. Les équipes travaillent donc d'arrache-pied, comme elles l'ont fait tout l'été, pour obtenir les précieux paraphes de 20 parlementaires, 250 élus et 2.500 adhérents.

Parfois, cette recherche effrénée conduit à commettre quelques impairs. Ce jeudi 1er septembre, le maire d'Hénin-Beaumont a ainsi reçu une demande de parrainage de NKM. Il s'agit d'une demande classique, personnalisée au nom du maire : "Cher Steeve", peut-on lire ainsi au début de la missive. Car, en l'espèce, le premier édile d'Hénin-Beaumont est Steeve Briois, vice-président du... Front national.

L'élu FN s'est évidemment amusé de cette demande, la diffusant sur internet avec ce commentaire :

"

Chère NKM, 'malheureusement', je soutiens une autre candidate à la présidentielle. Désolé !

 

"

Steeve Briois n'est pas mécontent d'afficher ainsi la députée LR de l'Essonne. Et pour cause : les relations entre Nathalie Kosciusko-Morizet et le Front national sont particulièrement fraîches, surtout depuis la publication de son livre, en 2011, Le front antinational. L'élue, favorable au front républicain face au FN, y démontait les positions du parti de Marine Le Pen. À la veille du premier tour des élections régionales de 2015, quelques semaines après les attentats du 13 novembre, NKM avait estimé que le FN tenait des propos qui étaient "dans une logique de guerre civile". Le maire FN d'Hénin-Beaumont prend donc un malin plaisir à afficher l'ancienne n°2 de LR.

Mais voir NKM quémander les parrainages d'un maire FN est donc tout à fait surprenant. Dans son entourage, on s'étonne qu'une telle demande ait été faite. Un proche explique au Lab :

"

Dans la recherche de parrainages d'élus, on s'est procuré une liste de maires, de conseillers régionaux et de conseillers départementaux qui était classée en différentes catégories : 'centre', 'LR', 'divers droite' et 'sans étiquette ou non-inscrit'. On ne comprend donc pas pourquoi Steeve Briois a reçu cette demande. Surtout que c'est inutile. D'une, Nathalie Kosciusko-Morizet ne va évidemment pas demander le parrainage d'un frontiste. Et de deux, pour que ce parrainage soit recevable, il faudrait que Steeve Briois signe une charte dans laquelle il dit se reconnaître dans les valeurs de la droite républicaine. Et je ne pense pas que ce soit le cas.

 

"

D'après cette source proche de NKM, le phénomène est d'autant plus inexplicable que le listing en question a déjà été utilisé par le passé. Selon tout vraisemblance, c'est par erreur que le nom de Steeve Briois - et semble-t-il d'autres élus FN - s'est retrouvé dans la colonne "non-inscrits". 

[EDIT 21h45]

Sur BFMTV, Nathalie Kosciusko-Morizet a assuré qu'il s'agissait d'une "erreur" et qu'elle ne "[sollicitait] pas le parrainage de Steeve Briois". En attendant, un autre élu frontiste, le maire de Beaucaire Julien Sanchez, a posté lui aussi une capture d'écran de la demande de parrainage reçue par mail...

#

Du rab sur le Lab

PlusPlus