Privé de questeur, le groupe LR obtient la présidence de la commission des Finances avec Eric Woerth

Publié à 11h51, le 29 juin 2017 , Modifié à 11h55, le 29 juin 2017

Privé de questeur, le groupe LR obtient la présidence de la commission des Finances avec Eric Woerth
Eric Woerth. © AFP

LOT DE CONSOLATION - Après une journée totalement surréaliste à l’Assemblée nationale pour le deuxième jour de la législature, avec une sacré pagaille mise tant par les luttes internes à LR que par le groupe LREM, ce jeudi 29 juin pourrait apaiser *un peu* les tensions.

Privé du troisième poste de questeur, traditionnellement dévolu à l’opposition mais récupéré par le député LR "Constructif" Thierry Solère, le groupe LR, qui avait boycotté l’élection du bureau de l’Assemblée pour protester, a bel et bien eu la présidence de la commission des Finances. Une présidence également octroyée à l’opposition depuis 2008 et remportée cette fois par Eric Woerth.

Candidat du groupe LR canal historique, l’ancien ministre du Budget de Nicolas Sarkozy l’a emporté au terme d’un vote serré face au candidat de l’UDI et spécialiste des comptes publics, Charles de Courson. Les députés LREM, comme l’avait annoncé leur patron Richard Ferrand après le psychodrame de la veille, avaient décidé de ne pas prendre part au vote.

Eric Woerth a eu besoin de trois tours pour l'emporter à la majorité relative avec 13 voix après deux premiers premiers tours lors desquels il n'a pas réussi à obtenir la majorité absolue.

Cela apaisera-t-il suffisamment Christian Jacob et ses ouailles pour qu’ils récupèrent une ou deux vice-présidence de l’Assemblée ?

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Comment LREM a mis une pagaille incroyable à l'Assemblée dès la 2ème journée de la législature 

> La grosse manœuvre des Constructifs et de LREM pour chiper la questure de l'Assemblée à Éric Ciotti 

Du rab sur le Lab

PlusPlus