Quand Hollande surnomme Duflot, Mélenchon et les frondeurs le "club du 21 avril"

Publié à 18h50, le 31 mars 2015 , Modifié à 19h08, le 31 mars 2015

Quand Hollande surnomme Duflot, Mélenchon et les frondeurs le "club du 21 avril"
Pour François Hollande, Duflot, Mélenchon et les frondeurs appartiennent tous au "club du 21 avril". © AFP/ Montage le Lab.

Comme Manuel Valls, François Hollande met lui aussi la déroute aux élections départementales sur le compte de la division de la gauche. Mais le président de la République va un peu plus loin. Selon le Canard Enchaîné en kiosque mercredi 1er avril, le chef de l'Etat aurait trouvé un surnom à ceux qui - frondeurs, écologistes ou membres du Parti de Gauche - contesteraient la politique du gouvernement.

Il les appellerait "le club du 21 avril". Référence au 21 avril 2002 qui avait vu l'élimination de Lionel Jospin au premier tour de l'élections présidentielle, derrière Jacques Chirac et Jean-Marie Le Pen. Un événement dont François Hollande se souvient bien puisqu'il était à l'époque premier secrétaire du Parti socialiste.

L'hebdomadaire rapporte que c'est en appelant des candidats socialistes battus dimanche soir que le chef de l'Etat a testé la formule. Il a dit: 

"

Les frondeurs, Duflot, Mélenchon, quelques autres, c'est le club du 21 avril. Il faut le dire!

"

Une manière pour le président de mettre l'accent sur le nécessaire rassemblement des forces de gauche en vue des régionales de 2015 et (surtout) de l'élection présidentielle de 2017. Et de rappeler que, trop dispersée, la gauche peut se retrouver éliminée de la course à l'Élysée dès le premier tour du scrutin présidentiel.

Pour le reste, François Hollande en est resté à un rôle d'analyste électoral - un poste que le chef de l'Etat affectionne particulièrement - observant qu'"au pouvoir, on perd les élections locales" et que "Chirac et Sarkozy avaient [eux aussi] perdu toutes les élections électorales". 

 

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus