Quand Jean-Marc Ayrault compare le PS et le FC Nantes

Publié à 16h22, le 20 octobre 2013 , Modifié à 16h22, le 20 octobre 2013

Quand Jean-Marc Ayrault compare le PS et le FC Nantes
Jean-Marc Ayrault au Bondy blog café. (Capture d'écran France Ô)

FOOTPOLITIQUE – A la tête du gouvernement, Jean-Marc Ayrault fait figure de chef de la majorité. Et donc en quelques sortes, du PS. Maire de Nantes de 1989 à 2012, le Premier ministre connait ainsi parfaitement l’histoire du club de football de sa ville, le FC Nantes.

Invité du Bondy blog café, le 16 octobre, Jean-Marc Ayrault a filé la métaphore footballistique, comparant l’histoire des Canaris nantais à celle du Parti socialiste.

Celui qui a eu "la chance d’être le maire quand le club a été deux fois champion de France" - avant d’être rétrogradé en Ligue 2 en 2006/2007 puis de retrouver l’élite en 2013 - reconnait une similitude avec le parti de la rue de Solférino, au pouvoir jusqu’en 2002, tombé au plus bas après le congrès de Reims de 2008 et l’affrontement brutal entre Ségolène Royal et Martine Aubry avant de retrouver les responsabilités en 2012. 

Ainsi le Premier ministre développe :

"

Justement, le FC Nantes était descendu en Ligue 2, il vient de remonter et vous avez vu qu’il ne se porte pas si mal que ça.

Je vais vous dire quelque chose, ça vaut ce que ça vaut la comparaison footballistique, mais il faut revenir toujours à ses fondamentaux. Et comme le FC Nantes les avait un peu oubliés, il est descendu. Comme il est revenu à ses fondamentaux, ça va mieux. C’est comme la manière de se comporter, le beau jeu à la nantaise, le jeu collectif.

"

Et de conclure sa petite démonstration :

"

Il y a les deux. Il y a les fondamentaux, les valeurs, et puis il y a la manière de faire, le jeu collectif.

"

Un message pour le gouvernement et sa majorité, divisés sur de nombreux textes comme sur l'Affaire Leonarda, et dont les querelles ne cessent d’éclater au grand jour ?

BONUS TRACK : J’AI TOUJOURS LE MEME NUMERO

Comme François Hollande qui a gardé son téléphone et son numéro de téléphone en accédant à l’Elysée, "pour éviter l’enfermement", Jean-Marc Ayrault aussi a gardé le même numéro de téléphone portable en entrant à Matignon. Pour mieux "garder le contact", explique-t-il au Bondy blog :

"

Je ne vais pas vous dire que j’ai une vie normale. Quand on est à la tête du gouvernement, à Matignon, c’est une vie qui vous prend du matin au soir.
Mais je veux absolument garder le contact. J’ai toujours gardé mon même numéro de portable.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus