Quand Matignon s'en prend à Standard & Poor's sur Twitter

Publié à 13h09, le 10 novembre 2013 , Modifié à 08h36, le 11 novembre 2013

Quand Matignon s'en prend à Standard & Poor's sur Twitter
Capture d'écran du "Tweetfail" de Matignon, dans la nuit du 9 au 10 novembre 2013.

TWEETFAIL(S) - Entre le Prix Nobel d'économie Paul Krugman et l'agence de notation Standard & Poor's, le cœur de Matignon a tranché.

Le compte twitter @Matignon, canal officiel de diffusion de la parole du Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a en effet relayé, tard dans la nuit de samedi 9 à dimanche 10 novembre, une dépêche AFP reprise par Le Monde, accompagnée d'un commentaire enthousiaste.

Le lien tweeté par Matignon renvoie vers une tribune de l'économiste américain Paul Krugman dans le New York Times qui critique la décision de l'agence de notation américaine de dégrader la note de la France. D'où le commentaire :

"in da face S&P ! #bim"

Traduction, si besoin : 

"Dans ta face, Standard & Poor's !"

Le message a été effacé en quelques minutes, mais des internautes avaient évidemment réalisé une capture d'écran, à l'image de @le_neo_con :

Vendredi, déjà, le compte du siège du chef du gouvernement papier avait affiché pendant quelques secondes un message commentant ... le match de basket d'Euroligue Nanterre-Kiev.

Le compte Twitter @tweetoops_fr, animé par des militants UMP, et qui traque automatiquement les tweets effacés par une sélection de personnalités et d'institutions de gauche, avait détecté l'erreur, avant d'être relayé par le Huffington Post :

Ce genre d'erreurs est facilement explicable lorsqu'une personne anime à la fois un compte personnel et professionnel, et dispose d'un accès aux deux comptes via une même application, par exemple Tweetdeck.

Persuadée de parler en son nom, elle utilise en fait le compte de l'institution. On parle alors de "multi-account fail".

Plusieurs équipes de Matignon se partagent l'accès au compte twitter de Matignon, qui est animé ponctuellement par le service de presse du premier ministre, notamment pendant les week-ends.

Du rab sur le Lab

PlusPlus