Rachida Dati veut instaurer des quotas d'immigration entre pays européens

Publié à 09h00, le 12 février 2014 , Modifié à 09h05, le 12 février 2014

Rachida Dati veut instaurer des quotas d'immigration entre pays européens
Rachida Dati invitée des Echos le 11 février 2014 (image Les Echos).

QUOTAS - Le terme plaît à droite. Après François Fillon qui aimerait imiter la Suisse en imposant des quotas à l'immigration "chaque année, en fonction de la capacité d'intégration du pays", Rachida Dati plaide à son tour pour des quotas, mais intra-Union européenne.

Invitée des Echos le 11 février, l'eurodéputée estime que "sur l'immigration, l'Europe a échoué" et avance sa solution :

Il est important de revoir notre politique d’immigration au niveau européen et moi je suis plutôt sur la position de David Cameron qui est d’instaurer des quotas d’immigration, y compris d’immigration intra européenne.

Rachida Dati estime que la libre circulation des travailleurs en Europe favorise le dumping social et souhaite qu'elle soit revue en fonction du niveau de PIB des pays membres :

La liberté de circulation des travailleurs doit être soumise à des conditions comme par exemple dire que tant que les PIB d’un pays à l’autre ne sont pas quasiment équivalents, ne pas permettre d’un pays à l’autre la circulation des travailleurs.

Parce que là vous créez du dumping social à l’intérieur de l’Union européenne.

Elle cite l'exemple de la Bulgarie et de la Roumanie et assure que ces pays y verraient des avantages :

Roumanie, Bulgarie ... les standards de développement ne sont pas les mêmes. 

C’est gagnant gagnant car la Bulgarie et la Roumanie se plaignent de voir toute leur main d’œuvre, qualifiée notamment, partir. C’est dans l’intérêt des pays d’origines et de nos pays.

>> L'intégralité de son interview en vidéo, c'est par .

Du rab sur le Lab

PlusPlus