Riester, l'homosexualité assumée

Publié à 11h12, le 06 décembre 2011 , Modifié à 15h38, le 06 décembre 2011

Riester, l'homosexualité assumée
Franck Riester lors d'une réunion de l'UMP sur la culture, le 27 septembre dernier, à Paris. (Maxppp)

Franck Riester a annoncé, mardi, dans une interview au Pays Briard qu'il partageait sa vie avec un ami, au masculin, "depuis longtemps". Même s'il affirme qu'elle n'était pas un secret, c'est la première fois que le député UMP parle publiquement de son homosexualité. C'est même la première fois qu'un député de droite fait son coming out. Le dernier député à l'avoir fait, en 1998, était le socialiste André Labarrère.

Le Lab revient sur les circonstances des confidences du maire de Coulommiers (Seine-et-Marne), lesquelles ont entraîné de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux.

  1. Un coming out forcé par un opposant

    Sur lepaysbriard.fr

    Conseil municipal de Coulommiers (Seine-et-Marne), le 28 novembre.

    L'élu socialiste Pascal Thierry, en conflit récurrent avec Franck Riester apostrophe le jeune député-maire UMP sur la construction d'un nouveau terrain de sport. "Si la couverture est mixte, il ne faudrait pas être gay..." aurait-il lancé.

    Dans un entretien au bi-hebdomadaire Le Pays Briard publié mardi 6 décembre et partiellement mis en ligne, Franck Riester revient sur cette insinuation du socialiste.

    Il semblerait que ces allusions m'étaient destinées et cherchaient à m'atteindre. [...] Si c'est le cas, c'est raté car mon homosexualité n'est pas un secret. Je partage ma vie avec mon ami depuis longtemps. Pour autant, je n'ai jamais fait étalage de ma vie privée et continuerai à agir de la même manière.

  2. Un jeune loup de l'UMP

    Sur europe1.fr

    Le Lab vous propose une synthèse en quatre périodes du début de carrière fulgurant de ce très proche de Jean-François Copé.

    2007 - 2008 - Il remplace son mentor Guy Drut comme député de Seine-et-marne, puis maire de Coulommiers.

    Crédit vidéo : le premier jour à l'Assemblée de Franck Riester sur le profil Dailymotion du journal Le Figaro.

    De 2007 à 2009 - Il est rapporteur des lois Hadopi 1 et 2 et s'y casse les dents.

    Eté 2009 -  Il fut l'un des seuls députés UMP à voter pour la proposition de loi socialiste voulant autoriser le mariage homosexuel. Il s'en expliquait en juin dernier dans les colonnes du JDD.

    Et en 2012 ? Selon le buzz politique de Thierry Guerrier sur Europe 1 le 11 octobre, Franck Riester, 37 ans, fait partie de la "cellule riposte" de l'UMP, créé pour matraquer le projet socialiste pendant la présidentielle.

  3. Les réactions sur Twitter

    Sur storify.com

  4. Un seul autre député avant lui : André Labarrère

    Sur tetu.com

    A notre connaissance, un seul autre député a publiquement révélé son homosexualité avant Franck Riester : André Labarrère, alors député des Pyrénées Atlantiques. En 1998, le socialiste en promotion pour son roman "Le baron rouge" (novembre 1997, chez Ramsay), révèle publiquement qu'il préfère les hommes, ce dont il ne s'était jamais caché. Il juge à l'époque que : 

    C’est un sujet totalement tabou. Jamais, jamais, jamais

    Mais contrairement à Franck Riester, André Labbarère fait cette déclaration à la fin de sa vie.

  5. Cet article se construit avec vous !

    Vous avez vu une video, un tweet, un article à partager avec nous ? Collez le lien dans les commentaires, nous l'ajouterons à notre sélection.

Du rab sur le Lab

PlusPlus