Ségolène Royal ironise sur la peine de prison pour un militant anti-mariage homo : "une expérience dont il se souviendra"

Publié à 09h39, le 09 juillet 2013 , Modifié à 09h39, le 09 juillet 2013

Ségolène Royal ironise sur la peine de prison pour un militant anti-mariage homo : "une expérience dont il se souviendra"

Ségolène Royal se refuse à faire tout commentaire sur les décisions de justice en France. Ce n'est pas le rôle des responsables politiques, selon elle. Du coup, lorsqu'elle est interrogée sur i>Télé, le 9 juillet, sur la condamnation à deux mois de prison pour Nicolas, militant anti-mariage homo, Ségolène Royal ne s'autorise qu'un trait d'humour.

La présidente de la région Poitou-Charentes essaye de trouver pour Nicolas les points positifs à cette condamnation, et lâche dans un sourire :

Chacun prend ses risques aussi, d'une certaine façon, ça le transforme en héros de son camp, donc ça lui fait une expérience dont il se souviendra, dont il s'honore, paraît-il.

Du rab sur le Lab

PlusPlus