Soutien de la première heure, le député PS Terrasse prêt à lâcher Macron pour Valls (voire Hollande)

Publié à 06h52, le 28 octobre 2016 , Modifié à 12h10, le 29 octobre 2016

Soutien de la première heure, le député PS Terrasse prêt à lâcher Macron pour Valls (voire Hollande)
Le député PS Pascal Terrasse aux côtés du Premier ministre Manuel Valls © THOMAS SAMSON / AFP

Ce serait un premier coup dur pour Emmanuel Macron. Sa première expérience de la trahison en politique (envers lui, tout du moins). Soutien de la première heure de sa démarche et de sa modernité, le député PS Pascal Terrasse pourrait bien lâcher le fondateur de En Marche !.

Dans une interview à Marianne, jeudi 27 octobre, l’élu socialiste explique qu’il ne soutiendra pas l’ancien ministre de l’Economie s’il se porte candidat à l’élection présidentielle sans passer par la case primaire du PS. Il dit :

Il commet une erreur de stratégie en envisageant de se présenter à l'élection présidentielle. Je le soutiens donc tant qu'il n'est pas candidat. Le jour où il est candidat, ma position pourrait bien changer. S'il est candidat face à François Hollande ou Manuel Valls, c'est terminé pour le PS. Emmanuel Macron peut réussir un bon score, faire une belle campagne comme Chevènement en 2002, mais cela restera sans lendemain.

Et pour cause, Pascal Terrasse enjoint Emmanuel Macron qui, rappelons-le, n’a pas encore de programme et n’est officiellement candidat à rien, de participer à la primaire organisée par le PS. Pour "faire preuve de responsabilité", dit le député :

Je demande donc à Emmanuel Macron de s'inscrire dans le cadre de la primaire. Il doit faire preuve de responsabilité. Je lui conseille de prendre exemple sur Manuel Valls, qui a vraiment le sens de l'Etat.

Tiens tiens, ce soutien de l’ancien ministre dit du bien de Manuel Valls qui "a le sens de l'Etat", LUI. Au point d’envisager soutenir une candidature du Premier ministre plutôt que de celui qui apparaissait jusqu’ici comme son poulain ? Il ne dit pas le contraire et se dit même prêt à soutenir François Hollande, si le chef de l’Etat est candidat, par loyauté. Il poursuit ainsi, répondant à la question "qui soutenez-vous pour 2017" :

Le candidat de la gauche réformatrice et pragmatique. Cela peut être Manuel Valls, qui est un vrai réformateur. Cela peut être François Hollande, que je pourrais soutenir par loyauté, malgré son livre.

Fidèle parmi les fidèles du Premier ministre Manuel Valls, le sénateur et maire d'Alfortville (Val-de-Marne) Luc Carvounas s'est d'ailleurs félicité sur Twitter de ce probable renfort. "Bravo à mon ami Pascal Terrasse, un socialiste aux convictions fortes qui n'ajoute pas du désordre au désordre à Gauche!" a-t-il écrit, en mettant en copie de son tweet... Emmanuel Macron.

 

Une première mise en garde pour Emmanuel Macron même si Pascal Terrasse dit garder tout de même "une vraie amitié".

Quant au député PS du Finistère, soutien d'Emmanuel Macron qui reste bien, lui, aux côtés du marcheur n°1, il a exprimé "une forme de soulagement" face au départ de Pascal Terrasse :

[EDIT 13h20] Ajout du tweet de Luc Carvounas

[EDIT 29/10] Ajout du tweet de Richard Ferrand

Du rab sur le Lab

PlusPlus