Une élue LR parisienne défend NKM face à Rachida Dati : "sa jalousie s'aiguise"

Publié à 07h40, le 07 mars 2016 , Modifié à 09h39, le 07 mars 2016

Une élue LR parisienne défend NKM face à Rachida Dati : "sa jalousie s'aiguise"
NKM et Rachida Dati, les deux meilleures ennemies de LR. © LIONEL BONAVENTURE / AFP

On n’est pas prêt d’enterrer la hache de guerre entre les deux meilleures ennemies de LR à la veille de la journée internationale des droits des femmes. Alors que Rachida Dati a reproché à Nathalie Kosciusko-Morizet de se servir de la cause des femmes, notamment en annonçant sa candidature à la primaire ce 8 mars, Marie-Laure Harel, conseillère de Paris et soutien de NKM, a pris la plume pour la contre-attaque.

Dans une tribune publiée par Marianne dimanche 6 mars, Marie-Laure Harel lance un cinglant :

"

Du calme, Rachida Dati !

"

Et de démonter en bloc et en détail les accusations de la maire du 7e arrondissement de Paris contre la députée de l’Essonne en mode "J'suis dans mon jacuzzi, t'es dans ta jalousie" :

"

Depuis les élections municipales parisiennes, auxquelles elle s'était imaginée candidate avant de renoncer devant la primaire, c'est Nathalie Kosciusko-Morizet qui se trouve dans sa ligne de mire. Pendant que l'une poursuit sa route et s'affirme, l'autre stagne et sa jalousie s'aiguise.

"

Elle poursuit dans la même veine :

"

Il est vrai que se battre pour toutes les femmes est impossible pour quelqu'un qui n'existe que dans la dénonciation de son pauvre et unique sort. Experte de la mise en scène personnelle, Rachida Dati ne conçoit simplement pas l'authenticité d'un combat qui dépasse sa seule personne.

"

Bim bim badaboum. "Rachida, toi qui as été un symbole si fort pour notre parti et pour notre République, retrouve tes esprits et remets s'il te plaît ton énergie dans des causes justes, vraies et surtout collectives", conclut sur le même ton la conseillère de Paris.

Si elle a pris la plume avec une telle virulence, c’est autant pour démontrer la capacité de réaction des soutiens de NKM que pour répondre sur le fond aux accusations de Rachida Dati. Dans le numéro de Marianne du 4 mars, l’ancienne ministre de Nicolas Sarkozy, qu’elle soutient pour la primaire de la droite et du centre, fulminait contre l’ex-numéro 2 de LR, l’accusant de double jeu et de manipulation de la cause des femmes. Elle estimait ainsi à propos de Nathalie Kosciusko-Morizet :

"

Elle n'a jamais défendu une femme dans son parcours politique, mais s'est toujours servie de la cause des femmes quand elle était en difficulté.

"

Dans un certain sens, elle semblait dire tout haut ce que certains pensent tout bas à LR, à savoir que NKM instrumentalise la journée internationale des femmes pour lancer sa candidature à la primaire alors qu’une partie de son camp doute de sa capacité à rassembler les parrainages nécessaires pour concourir.

Du rab sur le Lab

PlusPlus