Valérie Pécresse défendant la place des femmes en politique: "les femmes, ce sont les épinards"

Publié à 15h56, le 12 avril 2015 , Modifié à 15h59, le 12 avril 2015

Valérie Pécresse défendant la place des femmes en politique: "les femmes, ce sont les épinards"
Valérie Pécresse dans Le Supplément diffusé le 12 avril 2015. © images Canal +

LES FEMMES, CES ÉPINARDS - La comparaison peut sembler un peu étrange comme cela mais son auteur, Valérie Pécresse, a un fil conducteur. Invitée du Supplément de Canal + ce 12 avril, celle qui mène la liste UMP aux régionales en Ile-de-France dit regretter le peu de crédit accordé aux femmes en politique. Et les "vannes", le "buzz", l'affichage, c'est pas son truc.

C'est ainsi qu'arrivent tranquillement les épinards :

"

C’est vrai qu’en politique on aime que - surtout les filles - on aille à la télé, qu’on envoie des vannes, qu’on fasse le buzz, etc … C’est pas moi.



On aime bien que les femmes soient le grain de sel en politique. Moi je ne crois pas que les femmes soient le grain de sel ou le beurre dans les épinards.



Moi je pense que les femmes ce sont les épinards, les femmes c’est le plat de résistance.

"

Et la candidate de noter que son propre parti "n'a investi qu'une seule femme" pour mener une liste aux élections régionales - elle-même - alors qu'elles ont leur "place à la tête des collectivités".

Le respect de la place des femmes en politique et notamment de la parité est également un souci pour le trésorier de l'UMP, Daniel Fasquelle. Ce dernier a récemment averti Nicolas Sarkozy que ne pas respecter la parité pour les législatives de 2017 pourrait "ruiner les efforts" financiers du parti, à cause des amendes en jeu.



BONUS TRACK

Certains, comme NKM, refusent de parler pour l'heure de leurs éventuelles ambitions présidentielles. Qu'en est-il de Valérie Pécresse ? Comme elle l'a déjà fait, la députée promet de n'être ni candidate à la primaire, ni à un poste de ministre si elle gagne la région. Pour la suite, on verra, car :

 

"

Je suis ambitieuse mais pas pressée, ça peut faire toute la différence.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus