VIDÉO – Un député La France insoumise se voit signifier qu'"évidemment", aucun amendement sur la réforme du code du travail n'est accepté

Publié à 11h33, le 06 juillet 2017 , Modifié à 19h50, le 10 juillet 2017

VIDÉO – Un député La France insoumise se voit signifier qu'"évidemment", aucun amendement sur la réforme du code du travail n'est accepté
© Captures d'écran LCP
Image Sylvain Chazot


L'Assemblée nationale tourne à plein régime. Mercredi 5 juillet, la commission des Affaires sociales était réunie afin d'examiner les amendements présentés au projet de loi d'habilitation permettant de modifier le Code du travail par ordonnances. Mais les députés auraient sans doute pu rester chez eux : aucun des 120 amendements examinés par la commission, mercredi, n'a été accepté. Aucun. 0%. C'est moins que le score obtenu par Jean-François Copé à la primaire de la droite.

Avant même que tous les amendements ne soient examinés, le député La France insoumise Adrien Quatennens a pris la parole, mercredi soir, et interrogé la présidente de la commission, Brigitte Bourguignon. Voici l'échange :

-          Adrien Quatennens : Juste, est-ce qu'il serait possible madame la présidente d'avoir un état des lieux du nombre d'amendements que nous avons traités jusqu'ici ?

-          Brigitte Bourguignon : Oui.

-          Adrien Quatennens : Merci.

-          Brigitte Bourguignon : Il en reste 93 et nous en avons vu 77.

-          Adrien Quatennens : D'accord. Avec un taux d'acceptation de 0%. C'est bien ça ?

-          Brigitte Bourguignon : Bah évidemment. [Rires] Vous l'imaginez.

Un instant isolé par LCP à voir ci-dessous en vidéo :





Outre le rejet de tous les amendements étudiés, certains journalistes ont noté qu'aucun député La République en marche n'a pris la parole, à l'exception de la présidente de la commission et du rapporteur du texte Laurent Pietraszewski. Évidemment.

Ce dernier a par ailleurs indiqué que la confiance obtenue par le gouvernement Edouard Philippe avait donné une légitimité à "la méthode retenue" pour réformer le code du travail. "Si la très grande majorité" des amendements à examiner a été rejetés, "c'est principalement en raison du respect de cette méthode", a indiqué Laurent Pietraszewski.

À noter que jeudi 6 juillet, un amendement - UN - a été accepté. Il émanait du... rapporteur. 





#

Du rab sur le Lab

PlusPlus