VIDÉO – "Il y en a qui ne fument pas que des cigarettes…" : quand Macron sent des odeurs de cannabis à Cayenne

Publié à 12h57, le 28 octobre 2017 , Modifié à 12h57, le 28 octobre 2017

VIDÉO – "Il y en a qui ne fument pas que des cigarettes…" : quand Macron sent des odeurs de cannabis à Cayenne
Emmanuel Macron avec des jeunes à Cayenne.

ODEURS REVOLUTIONNAIRES – C’est dans un contexte social tendu qu’Emmanuel Macron s’est rendu en Guyane. Une visite du chef de l’Etat émaillée d’affrontements à Cayenne entre forces de l’ordre et manifestants. Comme à son habitude d’aller au contact, Emmanuel Macron a effectué vendredi 27 octobre une visite surprise dans deux quartiers sensibles de Cayenne et sa périphérie, où il a notamment abordé les thèmes de la sécurité et de l'immigration.

Et alors qu’il était filmé en Facebook live par le compte de l’Elysée et qu’il faisait une séance photo avec plusieurs dizaines de jeunes, rassemblés sur le bord de la route, Emmanuel Macron a senti des "odeurs révolutionnaires" de cannabis, comme dirait Gad Elmaleh dans l’un de ses premiers spectacles. Ainsi, tout sourire, le Président lâche alors :

"

Il y en a qui ne fument pas que des cigarettes… (…) J’ai encore du nez. (…) Ça ne va pas vous aider à bien travailler à l’école… Il faut le dire au plus jeunes.

"

Une séquence à voir en vidéo ci-dessous, isolée par LCI :

Une scène qui s’est déroulée lors de la visite d’Emmanuel Macron au Rond-Point des 100 boîtes aux lettres, dans le quartier de Cogneau Lamirande, à Matoury. Le chef de l'Etat, accompagné de la maire de Cayenne Marie-Laure Phinera-Horth, a ensuite arpenté La Crique, parfois surnommé "Chicago". "C'est là qu'il y a des problèmes de drogue, c'est un quartier chaud. Il y a des dealers, du trafic de stupéfiants, de la prostitution", raconte l'élue.

Le Président souhaitait "se confronter à la réalité du terrain", dans des quartiers où vivent une majorité de clandestins, souvent jeunes, venus d'Haïti, du Surinam, du Brésil, ou du Guyana. "Trafic de drogue, prostitution et violence marquent ces lieux", écrit l’AFP.

A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

Guyane : la visite d'Emmanuel Macron paralyse les audiences correctionnelles

Macron en Guyane : le rôle de l'État "n'est pas de céder à des pressions"

Du rab sur le Lab

PlusPlus