Aurélie Filippetti prive Fleur Pellerin de monter les marches de Cannes

Publié à 20h54, le 20 mai 2014 , Modifié à 20h54, le 20 mai 2014

Aurélie Filippetti prive Fleur Pellerin de monter les marches de Cannes
Aurélie Filippetti monte les marches avec l'équipe du film "Saint Laurent" de Bertrand Bonello. (Maxppp).
Image Paul Larrouturou


IL NE DOIT EN RESTER QU'UNE - Aurélie Filippetti a demandé et obtenu d'être la seule ministre à monter les marches de Cannes, samedi 17 mai, au détriment de Fleur Pellerin, selon Le Canard Enchaîné à paraître ce mercredi 21 mai.

Samedi 17 mai, les photographes ont mitraillé la montée des marches pour la projection du film "Saint Laurent" de Bertrand Bonello. Fleur Pellerin, secrétaire d'État chargée du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l'étranger, comptait elle aussi gravir les célèbres marches dans le cadre d'un déplacement de deux jours sur la Croisette, les 17 et 18 mai, sur le thème de l'export des films français dans le monde.

Problème, Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication est elle aussi à Cannes depuis mercredi 14 mai. Les deux ministres ont d'ailleurs signé ensemble des conventions.

Mais la ministre de la Culture ne veut pas partager l'affiche et demande un arbitrage à Matignon pour éjecter sa collègue du tapis rouge. Toujours selon Le Canard Enchaîné, Véronique Bédague-Hamilius, la directrice de cabinet de Manuel Valls est intervenue auprès de Sébastien Soriano, le directeur de cabinet de Fleur Pellerin. Cette dernière a du passer par l'entrée de service.

Résultat, les photographes n'ont donc immortalisé que la ministre de la Culture, tout sourire, vêtue d'un smoking Saint Laurent, montant les marches avec toute l'équipe du film de Bertrand Bonello.



(Photo Maxppp)

A lire aussi sur le Lab :

> Les petits problèmes de bureau de Fleur Pellerin

> Les petits problèmes sur Twitter d'Aurélie Filippetti, le soir même, samedi 17 mai

Du rab sur le Lab

PlusPlus