Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, appelle ses collègues du gouvernement à "la fermer et faire le job"

Publié à 10h36, le 31 août 2014 , Modifié à 11h24, le 31 août 2014

Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, appelle ses collègues du gouvernement à "la fermer et faire le job"
Bernard Cazeneuve à la préfecture de police de Paris, le 9 avril 2014. (Reuters/Christian Hartmann)

LOLILOL - Il n'est pas là pour rigoler, Bernard Cazeneuve. Le ministre de l'Intérieur, "moine-soldat" de François Hollande qui vit la politique comme un "sacerdoce", s'agace des comportements individualistes au sein de l'exécutif.

Mi-août, il avait déjà réclamé que les ministres "s'effacent devant la responsabilité qu'ils exercent", fustigeant les "névroses narcissiques".

Dans le Journal du dimanche daté du 31 août, Bernard Cazeneuve va encore plus loin. Dans un article au titre explicite, "Il faut la fermer et redresser la France", l'hebdomadaire prévient : Bernard Cazeneuve est un "faux gentil".

On veut bien le croire, vu ce qu'il dit de son ancien collègue au gouvernement, Arnaud Montebourg, débarqué cette semaine pour avoir un peu trop critiqué la politique économique du gouvernement :

"

Arnaud est un talent obéré par un tempérament... Quand le tempérament altère le talent, c'est dommage. Le sens de l'Etat appelle de la maîtrise.

"

Mi-août, Bernard Cazeneuve faisait valoir le sien, de sens de l'Etat. Il expliquait en effet savoir "que nous sommes dépositaires d'une légitimité éphémère" :

"

Nous serons vite oubliés. Seul l'État perdure.

"

Dans les colonnes du JDD, il poursuit :

"

Les Français attendent de nous que l'on gouverne, pas que l'on s'écharpe ! Le gouvernement n'est pas une instance de débat, mais une instance exécutive d'une politique fixée par le président et son Premier ministre.

"

Et le ministre de l'Intérieur met en garde :

"

Soit on part, soit on se tait ! La politique n'est pas un théâtre, encore moins un théâtre d'ombres ou de boulevard ! (...) Il faut la fermer et redresser la France, c'est-à-dire faire le job.

"

Dont acte : après une tournée des capitales européennes (détaillée sur son compte Twitter), celui qui dit ne jamais prendre de vacances était, dès 9h dimanche matin, à Rosny-sous-Bois où une "fuite de gaz" a provoqué l'effondrement d'un immeuble, faisant de nombreuses victimes, selon des journalistes présents sur place :

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus