Ces élus PS qui appellent à manifester contre les violences à Gaza

Publié à 16h04, le 22 juillet 2014 , Modifié à 08h46, le 23 juillet 2014

Ces élus PS qui appellent à manifester contre les violences à Gaza
Yann Galut © Christophe Petit Tesson/MAXPP
Image Sylvain Chazot


Ils sont 31, 31 députés socialistes, auxquels s’ajoutent les eurodéputés Edouard Martin et Guillaume Ballas à appeler à manifester mercredi 23 juillet "pour la paix et la justice au Proche-Orient". C'est du moins ce que fait comprendre le communiqué cosigné par ce groupe d'élus. C'est aussi le sens du message de ses initiateurs, les députés Alexis Bachelay, Pouria Amirshahi et Pascal Cherki.

Mais pour une autre partie des signataires, ce communiqué est un "appel à la paix" et non à la manifestation.

Dans le texte envoyé aux rédactions le mardi 22 juillet, les 33 co-signataires disent vouloir se placer "aux côtés des citoyens qui veulent faire entendre la voix de la paix" et affichent leurs revendications, à savoir "un cessez-le-feu immédiat, un couloir humanitaire, le retrait des troupes israéliennes hors de Gaza, l’arrêt des tirs de roquette sur Israël et l’installation d’une force internationale de protection".

On peut également y lire un encouragement à manifester ce mercredi :

Nous appelons chaque citoyen à faire entendre sa voix pour condamner les actes de violence visant notamment les enfants et les femmes. Ensemble, nous avons le devoir d’user de notre liberté d’expression et de notre droit à manifester pacifiquement ! (...)

Nous appellerons également lors de la manifestation les autorités françaises et européennes à user de toute leur influence pour faire cesser immédiatement et sans délai les violences qui durent depuis le 8 juillet.

Une orientation claire qui tranche avec celle du Parti socialiste, "sachant que la position du PS est de ne pas en prendre et de ne pas appeler à manifester", a précisé au Lab le député des Hauts-de-Seine Alexis Bachelay.

Les 33 signataires ne sont cependant pas tous sur la même ligne. Les députées Valérie Rabault et Karine Berger ont ainsi rapidement fait savoir qu'elles n'appelaient pas à manifester :







L'organisateur Alexis Bachelay a alors dû préciser que le texte appelait à "la solidarité" uniquement et que le fait de manifester relevait de "la décision individuelle".

Les 33 signataires, manifestants ou non, les voici :

Pouria AMIRSHAHI, Député des Français établis hors de France

Guillaume BALAS, Député européen d’Île-de-France

Alexis BACHELAY, Député des Hauts-de-Seine

Karine BERGER, Député des Hautes-Alpes

Yves BLEIN, Député du Rhône

Kheira BOUZIANE, Députée de la Côte-d’Or

Fanélie CARREY-CONTE, Député de Paris

Nathalie CHABANNE, Député des Pyrénées-Atlantiques

Marie-Anne CHAPDELAINE, Députée de L’Îlle-et-Vilaine

Dominique CHAUVEL, Députée de Seine-Maritime

Pascal CHERKI, Député de Paris

Guy DELCOURT, Député du Pas-de-Calais

Françoise DESCAMPS-CROSNIER, Députée des Yvelines

 Yann GALUT, Député du Cher

Razzy HAMMADI, Député de Seine-Saint-Denis

Mathieu HANOTIN, Député de Seine-Saint-Denis

Régis JUANICO, Député de la Loire

Chaynesse KHIROUNI, Députée de Meurthe-et-Moselle

Arnaud LEROY, Député des Français établis hors de France

Lucette LOUSTEAU, Députée de Lot-et-Garonne

 Edouard MARTIN, Député européen du Grand Est

 Martine MARTINEL, Députée de Haute-Garonne

Kleber MESQUIDA, Député de l’Hérault

Monique ORPHE, Députée de la Réunion

 Hervé PELLOIS, Député du Morbihan

Michel POUZOL, Député de l'Essonne

Valérie RABAULT, Députée de Tarn-et-Garonne

Denys ROBILIARD, Député de Loir-et-Cher

Barbara ROMAGNAN, Députée du Doubs

Suzanne TALLARD, Députée de Charente-Maritime

Isabelle THOMAS, Députée européenne

Patrick VIGNAL, Député de l’Hérault

Jean-Michel VILLAUME, Député de Haute-Saône

[EDIT 23 juillet] Ajout tweets de Valérie Rabault et Karine Berger

Du rab sur le Lab

PlusPlus