Coupe du monde au Brésil : François Baroin a apprécié “la vaillance” des Algériens, notamment lors de leur élimination contre l'Allemagne

Publié à 07h18, le 14 juillet 2014 , Modifié à 12h12, le 14 juillet 2014

Coupe du monde au Brésil : François Baroin a apprécié “la vaillance” des Algériens, notamment lors de leur élimination contre l'Allemagne
© Maxppp.

#FOOTPOLITIQUE – Que faut-il retenir de cette Coupe du monde 2014 sur le sol du pays du football, le Brésil ? Plusieurs personnalités sont interrogées à ce sujet, ce lundi 14 juillet dans Le Parisien, dont l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy, et fan de ballon rond, François Baroin.

Pour lui, ce ne sont pas les retrouvailles des Bleus avec son public, ni la facilité de l’Allemagne, sacrée championne du monde, et pas non plus la défaillance du pays hôte, le Brésil, qui resteront marqué dans son esprit. Non, ce qui a marqué le député-maire UMP de Troyes, c’est "la vaillance" des Algériens.

Jugeant cette Coupe du monde "exceptionnelle d’intensité", François Baroin retient donc "avant tout" le match entre l’Algérie et l’Allemagne en huitièmes de finale – remporté après prolongations par l’Allemagne.

Ainsi dit-il :

"

J’ai aimé l’engagement des Algériens, leur vaillance, leur volonté de se battre jusqu’au bout. Ils ont réalisé un match exceptionnel sans avoir le brin de réussite qu’il fallait pour gagner. J’ai vécu un vrai grand moment de foot.

"

Autre fait marquant pour ce ténor de l’UMP, la pointe de vitesse du joueur batave Arjen Robben.

"

Je retiens la folle course de Robben à 37 km/h devant Sergio Ramos.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus