Départementales: pour Laurence Rossignol, le FN défendra uniquement "l'esprit gaulois et le Moyen Age français"

Publié à 16h01, le 08 mars 2015 , Modifié à 16h08, le 08 mars 2015

Départementales: pour Laurence Rossignol, le FN défendra uniquement "l'esprit gaulois et le Moyen Age français"
Laurence Rossignol © AFP / Martin Bureau

Le gouvernement fait du FN son ennemi n°1. Après Manuel Valls qui a déclaré ce 8 mars sur Europe 1 avoir "peur que [son] pays se fracasse contre le Front national", c'est Laurence Rossignol qui poursuit ce dimanche midi. Invitée du Brunch politique de Sud Radio, la secrétaire d'Etat à la Famille est revenue concrètement sur le drame que représenterait, à ses yeux, la gestion par le Front national de certains départements.

"Le vrai sujet de ces départementales, c'est le score que le FN peut faire", commence-t-elle. Conseillère régionale de Picardie depuis 1998, l'élue veut montrer que, si on ne voit pas toujours les conséquences d'une élection FN au niveau national ou européen, ce sera différent dans les départements. Elle argumente :

 

"

On a pu voter pour un député FN de plus ou de moins, ça ne change pas la loi. Au Parlement européen, c’est pas ça non plus qui influence le cours de l’Europe même si ça n’aide pas l’Europe à évoluer. En revanche, dans un département, confier au FN l’ensemble des politiques en faveur des plus vulnérables : familles en difficulté, personnes âgées, aide sociale à l’enfance, handicap … (...)



Moi je suis élue d’une région où le FN est très fort depuis très longtemps donc les élus FN je les ai en face de moi dans toutes les réunions. Au cours des 15 ans je les ai vu refuser toutes les campagnes sur la contraception dans les lycées au motif que la contraception ça concerne les familles. Ça veut dire que demain ils les refuseront dans les collèges. (...)



En matière de culture, le FN j’ai vu leur vote dans ma région, à chaque fois que sur une manifestation culturelle ils trouvent un tam-tam, un boubou ou une girafe, ils sont contre car ils ne veulent défendre que des manifestations culturelles qui célèbrent l’esprit gaulois et le Moyen Age français.

"

Pour la ministre, multiplier les conseillers départementaux frontistes et leur confier les commandes politiques, culturelles et sociales serait ainsi "une régression grave et une menace pour les plus vulnérables".



 

[A LIRE AUSSI SUR LE LAB : Geoffroy Didier veut que tous les aspirants Français se "sentent Gaulois"]



BONUS TRACK

UMPS pourquoi pas, mais surtout pas FNPS. Laurence Rossignol ne tolère pas la sortie de Nicolas Sarkozy sur le "FNPS" et estime que par ce rapprochement, il sous-entend qu'avoir des frontistes ou des socialistes au pouvoir revient au même :

"

Quand j’entends le FNPS, ça veut dire quoi ? Ça veut dire que somme toute, que soit le FN ou le PS qui dirige les départements ou la France, c’est la même chose. Qui pense vraiment ça ?



Que le FN fasse l’UMPS parce qu’ils disent que l’UMP et le PS c’est la même chose, je ne partage pas ce point de vue mais je comprends ce qu’ils veulent dire. Mais quand Nicolas Sarkozy dit que le FN et le PS c’est la même chose, ça veut dire que ça lui est indifférent qui dirige ce pays ? Il a tiré une égalité absolue entre le FN et le PS et ce n’est pas comme ça que nous allons pouvoir endiguer ensemble, entre partis républicains, la montée du FN dans notre pays.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus