Deux ténors politiques russes au congrès du FN

Publié à 14h08, le 29 novembre 2014 , Modifié à 14h11, le 29 novembre 2014

Deux ténors politiques russes au congrès du FN
Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen © REUTERS/Charles Platiau

À rebours des positions occidentales concernant Vladimir Poutine, opposé à la suspension sine die des livraisons de Mistral, le Front national entretient des liens particuliers avec la Russie. Étroits même, si étroits que deux hauts responsables politiques russes ont décidé de faire le déplacement jusqu'à Lyon ces 29 et 30 novembre pour assister au congrès du FN.

Comme le rapporte Le Monde, le vice-président de la Douma Andreï Issaïev et le chef adjoint de la commission des affaires internationales du Conseil de la fédération russe Andreï Klimov, seront donc présents pour assister à la réélection de Marine Le Pen à la tête du FN.

Cette présence illustre les *bonnes* relations entre le parti de Nanterre et la Russie. Le 23 novembre, le Front national a reconnu avoir reçu un prêt de 9 millions d'euros de la part de la banque russe First Czech-Russian Bank. Le parti a expliqué qu'il avait été contraint de se tourner vers une banque étrangère, les établissements français n'ayant pas voulu prêter de l'argent au FN.

Ce samedi 29 novembre, Mediapart ajoute que Jean-Marie Le Pen a lui-aussi bénéficié d'un soutien financier russe. La Cotelec, association de financement présidée par l'eurodéputé frontiste, a touché 2 millions d'euros d'une "obscure société chypriote, Vernonsia Holdings Ltd, via un compte ouvert à la banque Julius Baer, en Suisse", écrit Mediapart qui explique que le "bénéficiaire économique de la structure chypriote, Yuri Kudimov, est un ancien du KGB reconverti dans la banque d’État Vnesheconombank investment". Le conseil de surveillance de cette banque est Dmitri Medvedev et, avant lui, Vladimir Poutine.

Commentaire de Jean-Marie Le Pen auprès de Mediapart :

Ce que je sais, c’est que c’est une société chypriote. Qu’il y ait des Russes à Chypre, c’est possible ça. Qu’est-ce qu’il y aurait d’étonnant, d'anormal à ça ? Je traite avec une société qui s’appelle la Vernonsia Holdings Limited, qui accepte de me prêter de l’argent. La manière dont elle le récupère, ça ne me regarde pas.

Ça ne le regarde peut-être pas mais les 29 et 30 novembre, deux ténors politiques russes vont, eux, bien regarder le FN. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus